Le randonneur nantais égaré retrouvé par les gendarmes d’Etang-sur-Arroux

Recherché depuis la fin d’après-midi, l’homme de 72 ans a été retrouvé ce soir à 21h05 dans le bourg de Saint-Prix par la patrouille de gendarmerie d’Etang-sur-Arroux.
Il était 16h30 quand le groupe de randonneurs nantais s’est aperçu qu’un des leurs avait disparu durant une randonnée dans les bois à proximité de la commune de Saint-Prix. Après des recherches personnelles, ils ont prévenu les secours vers 20 heures. Au total, une dizaine de sapeurs-pompiers issus des casernes d’Etang-sur-Arroux et d’Autun sont intervenus rapidement sur les lieux. A leurs côtés, cinq gendarmes de la brigade d’Etang-sur-Arroux, une dizaine de gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) d’Autun, deux équipes cynophiles de la gendarmerie de Louhans et d’Avallon, ainsi qu’une équipe cynophile des sapeurs-pompiers de Tournus. L’hélicoptère de la gendarmerie avait également décollé de Dijon, il a fait demi-tour une fois l’homme retrouvé.
“L’homme, diabétique, s’était fait distancer par ses camarades dans les bois de Saint-Prix, et ne connaissant pas les lieux, n’a tout simplement pas retrouvé son chemin”, explique le major Pascal Fingonnet, commandant de la brigade de gendarmerie d’Etang-sur-Arroux.
Après un bilan de santé effectué par les pompiers présents, le septuagénaire nantais a pu repartir avec ses amis.
“Tout est bien qui finit bien”, ajoute le capitaine Gérard Chevalier, commandant en second de la Compagnie d’Autun, avant de conclure “Il est essentiel d’être muni d’un moyen de communication en cas de problème. Et en aucun cas, ne laisser un randonneur seul”.

Source : Le JsL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *