Le passé frauduleux d’Olivia Grégoire actuelle porte-parole du gouvernement

Suite de l’article sur les faux articles pour nuire aux différents lanceurs d’alerte. La personne en question dirigeait une société qui organisait la publication d’article faux dans tous les domaines (Du linky au covid la fourchette est large !)

C’est une bombe quasiment passée inaperçue. Et pourtant, comme souvent Médiapart révèle une information qui confirme les méthodes louches des proches d’Emmanuel Macron. Médiapart n’a pas agi seul, l’origine de la révélation, on la doit à Julien Fomenta Rosat. Son nom ne vous dit rien et pourtant il a produit un nombre impressionnant d’articles pour divers médias. Mais de manière officielle, il fut engagé pendant plusieurs années par un cabinet travaillant à la fois pour des grandes entreprises privées mais aussi des institutions publiques. Le but: faire écrire des faux articles pour satisfaire des lobbyistes ou favoriser l’activité de riches entrepreneurs.

Un scandale dans le monde de l’information

Ce sont des centaines de productions qui se sont retrouvées dans des dizaines de pages de médias subventionnés ou des blogs alternatifs. On y trouve de grands noms comme Les Echos, Huffington Post, Contrepoints mais aussi Médiapart floué comme les autres. Le journal, par l’intermédiaire d’un avocat, va « d’étudier toutes les suites judiciaires pour faire sanctionner des pratiques qui corrompent le débat public, en violant ses règles éthiques et démocratiques ».

[…]

L’article en intégralité sur Le Miroir du Nord

Source : ns2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.