Le nouveau variant de janvier.

A ceux qui nous critique de ne pas se soumettre à une « Vaxxination » expérimentale je répondrai ceci :

Chacun a le droit d’être volontaire pour une « Therapigénie » expérimentale et se soumettre à des essais de « Vaxxins ».

Ici ce ne sont pas des antivax qui s’expriment mais des gens qui demandent le respect de leur liberté de choix tel que prévu dans le code de Nuremberg et autres textes…

En image voici qu’arrive le nouveau variant de janvier.

Ayons aussi une pensée pour tous nos jeunes décédés de crise cardiaque ou autres problèmes cardiaques après Vaccination ainsi que pour nos anciens « assassinés » à coup de Rivotril.

Peut être une image de 1 personne et texte

Source : Ronald Guillaumont

Et pour ceux que cette publication choquerait et refuse d’ouvrir les yeux voici une autre publication datant de la mi décembre :

Panique : Ce Nouveau Variant S’attaque Plus Aux Vaccinés Qu’aux Non vaccinés

L’épidémiologiste Martin Blachier a relayé les données de l’autorité sanitaire danoise sur le variant Omicron. Ces données permettent de calculer qu’Omicron représente 8 % des cas chez les vaccinés avec rappel (3 doses), 5,6 % des cas chez les double vaccinés (2 doses) et 1,2 % des cas chez les non vaccinés.. Omicron s’attaque-t-il plus aux vaccinés qu’aux non vaccinés ?

Source : Agoravox

Le variant de l’apocalypse arrive !

Pile pour l’hiver ! Quel calendrier aux petits oignons. Du grand art.

Quid ?

Le nouveau variant couillonaviral de la mort qui tue… équipé de 32 (pas 12, pas 24, mais 32 madame !) mutations…

Un record !

Ca le rend donc hyper contagieux et lui permet d’échapper aux vaccins… qui déjà ne fonctionnent pas. Cool.

Où ?

Au Botswana ! C’est parfait au niveau scénique : l’Afrique, le trou noir. Des terres sauvages qui vous veulent du mal. Conrad. Les ténèbres tout ça.

Comment ?

Le variant serait apparu, tenez-vous bien, chez un malade… atteint probablement du HIV ! Vous imaginez les possibilités scénaristiques que cela ouvre ?

Les coronavirus adorent se recombiner… avec d’autres virus…

Oh putain Robert, c’est génial. Trois doses ça ne suffira pas. Là, tu es bon pour 66. Voire même 666, n’ayons pas peur des symboles.

Son petit nom ?

B.1.1.529. Là par contre c’est un paquet de merde. Coco, faut bosser. Faut trouver un nom catchy, effrayant, qui frappe les esprits. Ces scientifiques sont vraiment des gros lourdingues.

Des millions d’infectés déjà ?

Euh… non. 10 cas recensés (dont 1 à Hong-Kong)… Là aussi va falloir bosser. L’hiver réclame un variant avec du muscle, pas une énième tafiole.

Mais les scientifiques anglais, à l’origine de la sinistre découverte, ont quand même les chocottes, c’est l’essentiel :

Scientists warn the variant could be worse ‘than nearly anything else about’ — including the world-dominant Delta strain. (source DailyMail).

Préparez les mouchoirs.

Et les doses.

Covidémence.com, le 25 novembre 2021

Source : Olivier Demeulenaere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.