Le ministère de l’Intérieur ne soutient pas le “Défi Killian”

Organisé par le père d’un jeune handicapé mental, policier au commissariat de Saint-Chamond, soutenu par de nombreux collègues, le ministère demande aux policiers de « ne plus faire état de leur profession » pour promouvoir ce défi.le-quot-defi-killian-quot-beneficie-d-une-impressionnante-mobilisation-ici-des-participants-de-la-2e-edition-autour-de-killian-et-son-papa-archives-le-progres-francoise-liogier-1556911172Le “défi Killian” bénéficie d’une impressionnante mobilisation, ici des participants de la 2e édition autour de Killian et son papa. Archives Le Progrès/ Françoise LIOGIER

Le troisième “Défi Killian” se déroulera du 12 au 18 mai prochain sur 1000 km entre la Bretagne et Saint-Chamond. Ce défi, à relever en courant en relais ou en vélo, est organisé par l’Association Killian créée en 2004.

A son origine, les parents de Killian, 18 ans, atteint du syndrome angelman, une maladie génétique empêchant le développement d’une partie du cerveau. Les parents de Killian sont policiers et sont soutenus par de nombreux collègues bénévoles dans l’association. En 2018, pour le 2e Défi Killian, les participants, huit coureurs, prenaient le départ pour 900 km de course pour soutenir les enfants malades.

Comme d’autres partenaires depuis trois ans, l’Association Killian sollicite le service communication du ministère de l’Intérieur pour l’aider dans la médiatisation du défi. Pas de réponse.

Cette année, le ministère a demandé à Olivier Cressens (père de Killian) et aux autres policiers « de ne plus faire état de leur profession et de ne pas utiliser toute image s’y rattachant » déplore Aurélie Duchamp, responsable du Défi Killian.

Une décision ministérielle dénoncée aussi par le syndicat UNSA Police qui parle d’un « positionnement qui relève plus du mépris que du soutien envers une cause juste ».

Source : Le Progrès

DEFI KILLIAN
Allez savoir pourquoi je me suis pris d’empathie pour cette action hors norme ?
Est-ce seulement dû au courage des membres de cette association, de ce père aimant ou parce que le ministère dont dépend ce père a si peu d’empathie pour cette action ?

Qu’importe !

1 000 km à la nage, à pieds et à vélo, ce n’est pas une petite promenade de santé dominicale et ça mérite d’être salué et encouragé.

Pour respecter les instructions du ministère de l’intérieur, ces braves devront dissimuler leur appartenance à notre Police Nationale mais je fais un vœu, c’est que sur tout le parcours, tous les policiers (nationaux et municipaux) et gendarmes en service leur apportent leur soutien en sécurisant le parcours et en les soutenant de toutes les façons possibles.

Avec l’accord de l’Association Killian, je publie l’itinéraire de ce défi pour que tous ceux et celles qui le pourront leur fassent une haie d’honneur à leur passage, voire les accompagnent sur une partie du parcours.

Et un petit message à tous les abonnés de cette page :

FAITES PETER LE COMPTEUR DES PARTAGES !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *