Le maire de Bovel porte plainte contre le Président de la République pour injure et atteinte à l’honneur

Dans un courrier adressé au procureur de la République de Rennes, José Mercier, le maire de Bovel, annonce sa volonté de porter plainte contre le Président de la République. Il considère que ses propos sur les non-vaccinés sont « stigmatisants et diffamatoires. »

« Je ne suis pas un irresponsable, je n’ai contaminé personne ! « José Mercier bout de rage. Dans le journal Le Parisien du 4 janvier, Emmanuel Macron déclarait, « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen.« 

Le maire de Bovel s’indigne,  » le Président déclare que les personnes non vaccinées – dont je fais partie- sont irresponsables. Il nous dénie ainsi la qualité de citoyens. Ces propos sont stigmatisant et discriminatoires. Ils portent atteinte à la dignité de ma personne, à mon honneur, à mon image de citoyen et d’élu de la République. »

De cette interview du Président de la République, on a surtout retenu « Je suis déterminé à emmerder les non-vaccinés ». « Mais pour moi, dans ces propos, ce qui est grave, s’offusque le maire de Bovel, ce n’est pas la grossièreté ou la vulgarité, c’est la volonté de dresser une partie de la population contre une autre. »

Des responsables qui deviennent irresponsables ? 

José Mercier a senti sa colère monter le 17 décembre 2021 quand le Premier Ministre a expliqué qu’il trouvait inadmissible que « le refus de se faire vacciner de quelques millions de français mette en risque la vie de tout un pays.« 
« Il n’y a pas que les non-vaccinés qui propagent Omicron , s’agace l’élu, confiné à son domicile parce qu’il est cas contact. « Dire que l’on fait courir un risque à l’ensemble de la population, c’est comme si on portait un coronavirus jaune sur la poitrine. Nous sommes devenus les boucs émissaires. C’est déshonorant. »

« Cela nous renvoie une image extrêmement négative de nous-mêmes et cela nous donne vis-à-vis des autres une image terrible. Il y a une catégorie de la population qui porte à elle seule comme une croix la maladie et la mort de tous ceux qui sont touchés par le coronavirus. »

https://twitter.com/le_CDMR/status/1480955360181633024?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1480955360181633024%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fbo-pic-regions.francetelevisions.tv%2F

« Je sais que je ne sais rien ! « 

Dans sa lettre au procureur, l’élu fait remarquer qu’en refusant de se faire vacciner, Il est resté « dans la légalité la plus stricte ». Et il s’étonne. « On n’a pas un vrai débat scientifique avec des points de vue qui s’affrontent L’Organisation mondiale de la Santé dit aujourd’hui qu’on ne va pas pouvoir régler la pandémie à coups de vaccins. Moi, je sais que je ne sais rien ! Je ne sais pas ce qu’il faut faire ou ne pas faire. »


« Moi, je ne me suis pas fait vacciner, mais je suis pour la liberté de faire ce que l’on veut de son corps. Je n’ai aucune certitude, j’ai organisé deux campagnes de vaccination dans ma commune assurées par l’Agence Régionale de Santé et les pompiers, attestant ainsi de mon profond respect pour la liberté de choix de mes concitoyens. »

Le maire de la petite commune insiste, « je n’ai jamais appartenu à un syndicat ou à un parti. Ma plainte n’a aucun caractère politique, ce n’est pas pour soutenir tel ou tel candidat, ce n’est pas non plus une prise de position anti vaccin, c’est une question de liberté, de choix et de respect. »

Plainte pour injure et discrimination 

José Mercier termine son courrier au procureur en indiquant qu’il «  porte plainte contre le Président de la République Française, Emmanuel Macron, pour injure, atteinte à l’honneur, diffamation, discrimination et stigmatisation  » et, non sans malice, fait remarquer qu’il «  y a de multiples témoins de ces faits, ceux-ci ayant fait l’objet de publications dans la presse et les médias. »

« Peu importe que cette plainte soit ou non suivie d’effets, précise l’ancien professeur de philosophie devenu maire, ce qui est important pour moi, c’est de pouvoir m’exprimer. On n’a qu’une vie pour faire ce qu’on a à faire et dire ce qu’on a à dire ! »

Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.