Le drame Ukrainien

Par WD :

Il a été assez démontré de par de doctes analyses d’éminents spécialistes que l’oligarchie anglo-américaine veut s’accaparer la globalité de la planète. La destruction de la Russie est actuellement son objectif pour passer ensuite à la Chine (voir le Strategic concept de l’OTAN en Juin dernier). L’Ukraine n’est qu’un étrier pour monter sur le cheval de la guerre globale. Elle sera totale car l’émergence des BRICS et autre OCS cassent la dynamique hégémonique des globalistes. Ils sont en danger de perte d’influence économico-politique. Ou ça passe, ou ça casse, tel est leur seul objectif. Ils ne sont investis ni par la raison ni par la justice. Seule leur doctrine doit s’imposer quel que soit le prix humanitaire. Plus fanatique on meurt.

Ce qui nous intéresse ici, c’est le sort de la population Ukrainienne. L’ambiance générale est semblable à celle de la France du temps de la troisième république avant 14. Elle est complètement endoctrinée, prête à mourir pour des intérêts particuliers extra-nationaux au nom de sa souveraineté. Une certaine rancœur historique est le leitmotiv. Le peuple Ukrainien n’a rien à gagner dans ce conflit d’obédience qui quoi qu’il arrive l’éradiquera. Son pays est déjà dans les mains économiques des oligarques américains. Sa dynamique commerciale est spoliée par les grands investisseurs supra-nationaux avec la bénédiction de Zelenski le traître.

Au nom de l’exhortation anti Bolchevique de naguère, les Ukrainiens ont commis des crimes odieux. Ils ont amené les Russes à mener cette opération spéciale. Actuellement, ils meurent en masse pour des raisons qui dépassent ce simple ressentiment obsolète. La fédération de Russie n’a rien à voir avec le bolchevisme qui, faut-il le rappeler, fut financé par les infâmes anglo-américains (1) déjà obsédés par son Imperium.

En presque 7 mois de guerre, sur le plan humain, c’est une véritable hécatombe. A raison de 500 à 1000 combattants éliminés par jour, selon les estimations croisées de la partie Russe et corroborées y compris par les autorités militaires Kiéviennes et les témoignages dans les hôpitaux Ukrainiens, c’est un véritable désastre. L’impact économique que subit ce pays n’est pas aussi une simple rigolade. Une inflation délirante, un PIB en berne, des conditions de vie exécrables, une dépopulation évidente du fait de la guerre, un harcèlement physique et psychologique où l’élimination des opposants et des tièdes est notoire, le pays est mûr pour être raflé par les grands investisseurs occidentaux qui ne veulent jamais le bien fondamental des peuples.

Que révèle la grande offensive Ukrainienne ? Qu’elle fut menée par l’OTAN avec des troupes de mercenaires du monde entier tant les rangs Ukrainiens sont décimés. Elle fut aussi une belle hécatombe pour rien de stratégique majeur. Elle relance simplement la propagande d’un espoir victorieux dans le monde occidental. Ce dernier se garde bien de révéler les actes ignobles de représailles que subissent les populations « reconquises ». La doxa journalistique cache aussi le grand nombre de désertions et la démoralisation des troupes Ukrainiennes. Le chaos dans ce pays est acquis et la propagande occidentale fait endosser la responsabilité au seul Poutine, comme c’est commode pour endormir les crédules.

L’Ukraine, dans sa grande diversité ethnique liée aux aléas historiques est la grande perdante de ce conflit. Que l’issue de cette guerre soit victorieuse ou pas, le pays sera exsangue au même titre que la Libye et les autres régions mondiales laminées par le camp du bien pseudo démocratique. Le but suprême est de morceler toutes les nations pour y incrémenter un roitelet bien servile. M. Asselineau le démontre très bien. Nous vous invitons à consulter ses conférences sur le site de l’UPR. L’Europe n’échappe pas à cette règle. L’infâme grosse Commission européenne initie déjà l’Europe des régions pour détruire les cohérences nationales. Ainsi, elle accapare le pouvoir en son entier de toutes les nations européennes sans passer par la case « élection démocratique » qu’elle a déjà acquise de par sa constitution.

1)- Voir les auteurs Hillard, Carr, Camman, Sutton ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.