Le « Corona-cambolesque » : bilan et perspectives.

Introduction

Si nous sommes pris par les « élites » pour les « idiots » que nous sommes devenus, c’est à nous seuls qu’il appartient de ne pas le rester.

Chers nouveaux lecteurs, permettez-moi, en quelques lignes, de « planter le décor ». Pour les plus anciens, vous pouvez passer directement au sujet du jour.

Les évènements que nous subissons et que nous allons encore subir sont annoncés sur ce blog, depuis 2012. Je n’utilise pas de boule de cristal, mais je collecte et recoupe énormément d’informations. Cela me permet d’extraire les plus pertinentes. Ce recul m’amène à formuler des anticipations cohérentes.

Accéder à une masse d’informations souvent payantes, les vérifier, les trier, prends beaucoup de temps. Dans la vie, il n’y a pas de repas gratuit. Mon travail de lanceur d’alertes à un coût et donc un prix. J’offre gratuitement à un large public, un grand nombre de billets qui traitent de l’écume des choses. Pour m’aider à poursuivre ce travail, je ne demande pas de dons et n’ouvre pas de « cagnotte ».

Si vous êtes prêts à regarder en face une réalité, parfois dérangeante, mais toujours porteuse d’espoir, abonnez-vous aux « Rendez-vous d’Hubert ». En plus de bénéficier de solutions pratiques pour affronter sereinement la période compliquée qui est devant nous, ce sera votre manière de m’aider concrètement à améliorer la qualité de mon travail.

Sujet du jour : Le point, sans concessions, de la situation actuelle et à venir. Perspectives positives.

Nous allons finir cette courte semaine de rentrée avec un point de « l’histoire » et un bref tour d’horizon des « réjouissances » qui nous attendent à court/moyen terme. Accrochez vos ceintures, ça va surprendre certains d’entre vous et en conforter d’autres !!! Tout d’abord, il faut hiérarchiser les choses.

Le véritable « objectif » qui commence à être perceptible au plus grand nombre, n’est autre que la mise à bas des économies, des états nations, des monnaies, de tous, oui, tous les fondements historiques de nos sociétés, avec une priorité pour « la cible étatsunienne », comme je vous l’explique depuis février 2018. Les prétextes du changement climatique et de la transition énergétique étant « trop longs » à produire les effets escomptés, c’est fort opportunément qu’un certain « Corona-maléficius » fait son irruption sur la scène internationale à la fin de l’an de grâce 2019.

Derrière les dégâts humains certes toujours à déplorer, mais fort heureusement très faibles, il faut tenir compte des dégâts économiques qui sont soigneusement occultés, mais que certaines professions ressentent dans leurs chairs  et dans leur trésorerie.

Souvenez-vous qu’il faut laisser du temps au temps pour que la vérité finisse par apparaitre au grand jour. Aujourd’hui, sans encore savoir très précisément qui l’a fabriqué, la création humaine du « méchant couronné » est de plus en plus reconnue. Là n’est pas le plus important. L’emploi du langage guerrier n’est pas anodin dans cette affaire, mais… il faut aller au fond des choses. Si l’on est en guerre, et nous le sommes, il faut d’abord nommer l’ennemi, étudier ses objectifs et sa tactique avant de préparer sa propre stratégie pour le vaincre.

L’objectif général de la destruction des états nations pour mettre en place le « projet globaliste » commence à être connu d’un public qui ne se contente plus des « vérités Z’officielles », fussent-elles présidentielles. Ne serait-ce que pour ce motif et ce n’est pas le seul, « ils ne cèderont pas » et chercheront tous les moyens pour faire plier les peuples, même au mépris des lois. Cela étant compris, les incohérences des mesures sanitaires et économiques passées (masques, tests, confinements…) apparaissent plus clairement pour ce qu’elles sont : des outils pour engendrer et entretenir la peur des populations.

Vous ne serez donc plus surpris devant les nouvelles mesures qui vont être prises, car il va y en avoir encore davantage et de plus en plus sévères. Comprenez bien que je ne suis pas pessimiste, mais réaliste. De grâce, n’ayons pas la mémoire courte. Le premier confinement débutait le 17 mars 2020 et logiquement, dès le 30 mars j’anticipais :

« Cette période de confinement qui va se prolonger largement au-delà des annonces gouvernementales (je pense « au mieux » jusqu’à l’été et probablement jusqu’à la fin de l’année avec potentiellement des « allègements ponctuels »).

Comme vous le savez, le tribunal administratif de Versailles a récemment suspendu l’arrêté préfectoral imposant le pass sanitaire dans les quatorze centres commerciaux du département. Ce type d’affaires risque fort de « remonter » jusqu’au Conseil d’État, niveau ultime de la chaine administrative. Mon cher Madrilou me dit que, comme l’a fait le Conseil constitutionnel au sujet du « passeport vaccinal »… le gouvernement aura gain de cause   .

Il nous faut prendre du recul et comme le disent nos cousins du Québec « retrouver notre gros bon sens ». Lors des deux « premières vagues covidiennes », combien de personnes de votre famille et autour de vous, ont été hospitalisées et/ou sont décédées « avec le Covid ?». Comparez, au fil des jours, combien de personnes vaccinées (primo, totale, avec rappel) sont maintenant hospitalisées et/ou sont décédées !!!

Notre « ennemi » est maintenant connu et ses méthodes aussi… comme Félicie !!! Pardonnez-moi, cette allusion est facile, mais j’ai beaucoup de mal à ne pas la faire quand l’occasion se présente.

Pour contrecarrer « Le plan », nous avons plusieurs stratégies :

  • Faire valoir le droit. C’est déjà en cours, en France et aussi dans le monde. Malheureusement, le « temps judiciaire» est long.
  • Manifester dans la rue, pacifiquement, chaque samedi. Au-delà du symbole, cela n’aura que peut d’effets. Souvenez-vous avec quel «brio » le mouvement dit « des gilets jaunes » a été « retourné » et réprimé.
  • Manifester violemment contre le pouvoir en place. C’est sans aucun doute la plus mauvaise façon de vaincre l’ennemi. Malheureusement, là encore, je suis réaliste et confirme mes anticipations de guerre civile en France. Le pouvoir s’est préparé à ce scénario. Le 1er juillet 2019, je vous ai informé que le ministère de l’Intérieur a lancé un appel d’offres pour l’achat de 25 millions de cartouches de guerre !!!
  • Mon anticipation, à moyen terme (environ 2025), est que malgré quelques batailles perdues, cette guerre sera gagnée par les peuples, hélas, « avec du sang et des larmes». Je continue de penser que pour traverser sereinement ces « temps compliqués », nous devons d’abord nous regrouper. Ensuite être bienveillant envers ceux qui ne partages pas nos idées et développer notre approche spirituelle de la vie, pour nous, nos enfants et pour l’humanité tout entière. Cette vision, résolument optimiste et sereine est largement développée de façon pratique, dans la nouvelle formule des « Rendez-vous d’Hubert », dont le premier numéro paraitra mardi prochain, 7 courant.

« Je ne m’en irai pas en silence. Je ne me soumettrai pas. Je ne me retournerai pas. Je ne me conformerai pas. Je ne me coucherai pas. Je ne me tairai pas. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire.   Ce n’est pas de subir la loi du mensonge triomphant » (Jean Jaurès)

Chers lecteurs, vaccinés et non vaccinés, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

https://serenite-patrimoniale.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.