Le Chef d’état-major des armées change de discours sur l’Ukraine

7 mai 2022 Jacques Guillemain GUERRE OTAN CONTRE RUSSIE

Le Chef d’état-major des armées opère un virage à 180° !

Le 11 mars 2022, le général Burkhard craignait un effondrement soudain des forces ukrainiennes.

« La multiplication des fronts épuise les forces ukrainiennes »

« La chaine de commandement est soumise à rude épreuve »

https://www.lefigaro.fr/international/le-general-burkhard-craint-un-effondrement-soudain-des-forces-ukrainiennes-20220311

Mais dès le 22 avril, il changeait de discours, soulignant les objectifs revus à la baisse par Moscou et dénonçant les erreurs tactiques et opératives du côté russe, ainsi que les défaillances logistiques, montrant 60 chars russes immobilisés pendant des heures.

https://www.asafrance.fr/images/Ordre_du_jour_N-13_CEMA.PDF

Un discours très critique, repris le 5 mai dans un entretien à l’AFP et au New York Times.

Plan initial russe revu à la baisse (mais qui peut se vanter de connaitre les véritables objectifs de Poutine ? )

Echec de la phase 1

Armée russe, armée du mensonge

Dispositif tactique initial peu cohérent

Chefs inaptes au commandement

Forces mal préparées à faire la guerre

Soldats pas entrainés à une guerre de haute intensité

En revanche, selon le Cema, l’Ukraine possède une défense agile, déconcentrée et bien commandée !

https://www.challenges.fr/monde/pour-le-chef-d-etat-major-francais-l-armee-russe-est-une-armee-du-mensonge_812282

Bref, si l’armée soviétique a fait trembler l’Occident pendant 45 ans, l’armée russe serait au dessous de tout.

Et d’ajouter que nous Français, savons faire la guerre au Mali !!

Voilà qui ne manque pas de sel. A croire que le général Burkhard n’a pas lu « Servir ».

Je n’ai pas fait l’Ecole de guerre et ne suis pas un officier étoilé, mais il me semble que 5000 soldats déployés au Sahel, manquant de tout (selon le général Pierre de Villiers) et n’ayant obtenu aucun résultat probant sur le terrain en 9 ans de guerre, alors que l’ennemi ne possède ni aviation, ni artillerie, ni blindés, ni drones, cela n’a rien d’un modèle de réussite.

Qu’en serait-il s’il fallait déployer nos forces face à l’armée russe, aussi mal commandée et aussi inefficace soit-elle ? On aurait bien du mal à aligner 100 000 soldats après avoir divisé les effectifs et les matériels par deux ou trois depuis que nous « retirons les dividendes de la paix », donc depuis 30 ans !

Soyons sérieux. En 9 ans de guerre, nous n’avons obtenu aucun résultat au Sahel. Si nous partons, tout le Sahel tombe aux mains des jihadistes ou passe sous la coupe du groupe Wagner.

En 20 ans de présence en Afghanistan, la colossale coalition occidentale a subi une défaite cuisante face à 50 000 va-nu-pieds armés de Kalachnikov.

Il a fallu 78 jours pour faire céder la petite Serbie sous un déluge de feu déversé par 1000 avions de l’Otan, mais dès lors que l’Ukraine n’a pas capitulé au bout de 70 jours de guerre, c’est que la Russie est mal partie.

Et si l’armée russe est l’armée du mensonge, je ne pense pas que le discours objectif et impartial soit du côté occidental ! On assiste à un torrent de fake news sur la situation sur le front. Chacun y va de son petit couplet de stratégie à l’attention des généraux russes, plus incompétents que jamais. Tout cela est grotesque.

Et que dire des mensonges d’Etat montés par la CIA pour déclencher ses expéditions coloniales ?

Pour ma part, je partage l’avis du général Didier Delawarde, qui exprime une réalité incontestable.

C’est l’armée russe qui avance et les Ukrainiens qui reculent partout.

Entre les soldats tués, les désertions et les redditions, que tout le monde occulte en n’insistant que sur les pertes russes, l’armée ukrainienne subit chaque jour une saignée terrible.

Elle en est au point qu’elle envoie au front de l’Est ses brigades territoriales peu préparées au combat.

https://siteveillestrategique.blogspot.com/

Mais écoutons le général Delawarde :

« Sur le terrain, c’est l’Armée Russe qui avance sur tous ses axes de progression à l’Est de l’Ukraine. C’est l’Armée Russe qui a la maîtrise du ciel. C’est l’Armée russe qui détruit quotidiennement, par des frappes nocturnes, les infrastructures ferroviaires et les ponts stratégiques sur l’ensemble du territoire ukrainien, ainsi que les dépôts d’armes, de munitions et les concentrations militaires ukrainiennes. Ces résultats sont obtenus alors que les Forces ukrainiennes ont lancé toutes leurs forces dans la bataille et ont effectué une « mobilisation générale » de toutes leurs réserves.

Les Russes, pour leur part, n’ont pas décrété de mobilisation partielle et encore moins générale. qui tripleraient leurs effectifs et leurs matériels engagés. Ils n’ont pas mis en oeuvre la totalité de leurs matériels, et notamment la plus grosse bombe classique au monde: « Le père de toutes les bombes », 4 fois plus puissante que la « mère de toutes les bombes » US. »

« L’avancée russe est lente, mais inexorable, n’en déplaise aux atlantistes de tous poils. Tout indique aujourd’hui que les trois objectifs russes annoncés en début d’opération seront atteints. (Libération du Donbass, démilitarisation de l’Ukraine, dénazification de la gouvernance et de l’Armée). Pour l’instant, l’aide occidentale déversée à flots continus n’a pas inversé le cours des événements. Il est très peu probable qu’elle y parvienne. Notons qu’en faisant cela, les nations otaniennes s’affaiblissent elles mêmes et renforcent la partie russe qui détruit ou récupère un très large part des matériels occidentaux livrés à l’Ukraine. »

Dans l’océan de désinformation occidentale, il est inutile d’écouter les médias totalement acquis au narratif atlantiste. Seuls les sites de ré-information donnent une idée de la réalité.

Mais ce qui est certain, c’est que les Russes ne lâcheront plus un pouce de terrain conquis.

« La Russie restera pour toujours dans le sud de l’Ukraine », a déclaré un haut parlementaire russe, Andréï Tourtchak.

Si certains en doutent, moi pas.

Jacques Guillemain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.