L’adjudant-chef Pierre-Jean Charpentier, de la brigade de gendarmerie de Brou, s’en va

L'adjudant-chef Pierre-Jean Charpentier, de la brigade de gendarmerie de Brou, s'en va

L’adjudant-chef Pierre-Jean Charpentier, prendra le commandement de la communauté de brigades (COB) de Marchenoir (Loir-et-Cher), à partir du 1er juillet. © Faurie Jean-Pierre

L’adjudant-chef Pierre-Jean Charpentier, qui dirige depuis avril 2010 la brigade de gendarmerie de Brou, va prendre le commandement de la communauté de brigades (COB) de Marchenoir (Loir-et-Cher) à partir du 1 er juillet.

Deux gendarmes volontaires

Lors d’un point presse, vendredi, il a indiqué qu’à la COB Brou-Illiers-Combray un certain nombre de personnes allaient bouger. « Depuis janvier nous accueillons deux gendarmes volontaires : Coralie Cléphar et Yvon Montbrion. Depuis le 1 er mai, Audrey Noël est affectée à Illiers-Combray. En Juillet l’adjudant Yoann Durepaire, venant de Cloyes, va intégrer la brigade », a-t-il confié.

Pendant les sept ans passés à Brou, il a constaté que la criminalité arrivait surtout de l’extérieur plutôt que du territoire. « Les grands axes pénétrants permettent aux délinquants de commettre leur forfait rapidement et de repartir vite », a-t-il signalé.

Légère baisse des cambriolages

La délinquance est contenue grâce aux référents citoyens mis en place depuis quatre ans. « Il y en a 300 sur le secteur et cela facilite le travail de la gendarmerie. Nous constatons une légère baisse des cambriolages depuis le début de l’année. Et des panneaux « Citoyens vigilants » vont être posés dans les jours à venir. »

La période des congés approchant, il a rappelé que les personnes qui partent en vacances sont invitées à le signaler à la brigade dans le cadre de l’opération « tranquillité vacances ». « Tous ceux qui l’ont fait depuis plusieurs années n’ont jamais été cambriolés. »

Après trois morts en 2016 et l’augmentation des accidents mortels sur le secteur, les contrôles vont être renforcés. « Pour être plus efficaces nous allons être dotés d’un nouveau kit de dépistage des stupéfiants, plus facile a mettre en œuvre. »

Jean-Pierre Faurie

Source : L’Echo Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.