La surface de la Lune est 1 000 fois plus radioactive que celle de la Terre

Entre la déclaration sur le 11/09 et la conquête de la lune, les chinois font forts.

En tous cas si ça se confirme en plus de toutes les invraisemblance relevées sur le sujet cela sera un hommage à Stanley Kubrick sûrement assassiné pour en savoir trop.

La surface de la Lune est 1 000 fois plus radioactive que celle de la Terre

par Auriane Polge, le 26 septembre 2020 13:30

Des chercheurs ont découvert que la surface de la Lune est très radioactive. Elle l’est 2 à 3 fois plus que la Station spatiale internationale et 1 000 fois plus que la Terre. Ces niveaux de radiations élevés pourraient compromettre de futures missions.

Photo de la Lune prise par le télescope spatial Hubble – Crédit : Lick Observatory / ESA / Hubble

La Lune joue un rôle très important dans l’exploration spatiale. Le programme Artemis de la NASA prévoit d’y renvoyer des astronautes en 2024. L’agence spatiale américaine a demandé à SpaceX, Blue Origin et Dynetics de développer chacun un module lunaire qui sera utilisé pour se poser à la surface de notre satellite naturel. La mission pourrait d’ailleurs prendre un an de retard, voire plus. Quoiqu’il en soit, des chercheurs viennent de faire une découverte très importante qui pourrait modifier l’avenir des missions sur la Lune.

La radioactivité de la surface de la Lune est aussi deux à trois fois plus élevée que celle de l’ISS

Selon l’étude publiée dans le journal scientifique Science Advances, le niveau de radioactivité à la surface de la Lune est 2 à 3 fois supérieur à celui de la Station spatiale internationale. Il est aussi jusqu’à 1 000 fois supérieur au niveau de radioactivité de la surface de la Terre.

Pour parvenir à une telle conclusion, les chercheurs se sont servis des données récupérées par la mission chinoise Chang’e 4 dont le rover s’est posé à la surface de la Lune le 3 janvier 2019 dans le cratère Von Kármán. En plus des autres données prélevées par le rover, ce dernier a pris des mesures du taux de radiation « avec une précision inédite ».

Grâce à cette nouvelle découverte, les scientifiques vont pouvoir étudier l’impact d’une telle radioactivité sur les prochains astronautes à effectuer un alunissage. La radioactivité de la surface de la Lune n’a jamais été aussi bien mesurée et personne ne s’attendait à ce qu’elle soit aussi élevée. Il va donc falloir trouver un moyen de protéger les astronautes lorsqu’ils marcheront sur le satellite de la Terre dans le cadre de la mission Artemis et des futures missions. Entre cette forte radioactivité et la rouille que nous avons récemment découverte, la Lune nous cache encore des secrets.

Source : BGR

Source : Tomsguide.fr

Lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.