La Russie vue de Mars

Sans faire appel aux innombrables études géo-stratégiques à la sauce économique qui existent dans tous les cartons des universitaires et des milieux autorisés de par le monde, nous nous contenterons de nous mettre à la place d’un observateur Marsien qui depuis des temps immémoriaux observe notre planète avec son pot de pop-corn sur le bide.

En reprenant ses notes des dix derniers siècles, notre habitant vert sur la planète rouge se rend compte objectivement que le tournant Poutinien de la Russie délivre une libération sans précédant des peuples qui la composent. Pour la première fois depuis 1000 ans, les individus Russes peuvent et profitent d’une liberté individuelle qui offre l’expression et l’épanouissement privés. Les écoles de l’excellence, où tous les talents dans toutes les disciplines humaines y prospèrent, sont crées et surtout promues partout dans le pays. L’Université Lomonossov n’est qu’un point de convergence de la grande toile d’araignée éducative Russe.

Si l’Europe a dû pour se développer odieusement se fourvoyer dans le mouvement expansionniste appelé « conquête des amériques », puis « l’heure coloniale » pour finir en « hégémonie civilisationnelle », la Russie a un si immense territoire vierge qu’elle ne tombera pas dans les travers évolutifs de la conquête d’un « espace vital ». Étant le plus grand pays au monde géographiquement, ayant toutes les ressources naturelles fondamentales et secondaires avec des avancées technologiques dans beaucoup de secteurs, l’avenir de ce pays est assuré pour des siècles. C’est ce qui ennuie l’élite marchande corrompue car elle est privée de cette martingale. Poutine lui a retiré des mains la poule aux œufs d’or.

La Russie peut vivre en autarcie. Grâce aux divers embargos délivrés par l’élite mondialiste à l’esprit revanchard, ce pays est sorti des épreuves à chaque fois plus fort, plus autonome, plus performant. À chaque crise venue de l’extérieur, la Russie est montée en gamme avec la dièse de l’excellence. Dans l’actuelle crise dite « Ukrainienne » nous voyons bien que ce pays se montre de plus en plus fort dans tous les registres.

Diplomatiquement, la Russie vole de succès en succès. Dans sa traînée, toutes les ambassades et le personnel diplomatique de toutes les obédiences s’agitent. Les vols « spontanés » de certains dirigeants vassaux polluent plus la planète qu’ils ne trouvent d’efficience dans cette conjoncture qu’ils ont somme toute créé. La tentative africaine de Macron pour désamorcer la bombe Lavrov montre bien qu’il en est fini de l’ascendance Française dans ces territoires, comme partout dans le monde d’ailleurs. L’expansion de modèle informel Brics devient notable sous l’impulsion Poutinienne. Son noyau dur et ses satellites larguent les amarres et quittent le port Occidental malveillant. La prochaine étape pour les Brics sera de créer une nouvelle ONU sans les parasites Anglo-américains. En gros une assemblée mondiale sans les 882 millions d’occidentaux imbus de leur dégénérescence sociétale.

En quelques mois, en quelques mauvaises postures et déclarations, l’Imperium américain s’effondre. Les outils* de sa dominance ordinaire trouvent des concurrents performants et clivants. Le monde entier en à marre des ingérences malveillantes des USA et ses acolytes. D’un certain point de vue, notre Marsien peut comparer le bras de fer actuel avec la situation économico-philosophique qui a engendré la guerre de Sécession. L’enjeu majeur était et reste la dominance avantageuse entre une économie spéculative et une économie réelle. La folie américaine, qui tourne en boucle depuis 1913 dans cette économie fictive, ne fait pas le poids face à l’économie effective incarnée par la Russie et la Chine. Ces deux entités nous vendent du palpable, du concret, pas du vent tertiaire abstrait, souvent abscons, toujours chimérique, éternellement spoliateur.

Dans la prochaine conquête spatiale, la Russie donne encore le ton. Elle quitte le projet ISS et développe le sien avec déjà la Chine comme partenaire. D’autres pays non occidentaux rejoindront cette aventure. En terme général, sous tous les registres, toutes les ambitions souverainistes non vassales ou en voie d’émancipation, suivront et s’investiront dans cette fougue « bricsienne » inexorable. A contrario, sur tous les plans, les pays occidentaux éclateront. A ce jour, ils dérivent déjà. Globalement, ils sont à la ramasse.

Notre Marsien attend la suite des événements. Il est déjà à son deuxième pot de pop-corn, captivé par l’effervescence du moment. Il sait de par son expérience d’observateur qu’il a sous les yeux une rébellion souverainiste générale. Chacun joue ses intérêts propres dans ce grand concert des alliances. Il perçoit une volonté farouche des communautés historiques d’acquérir l’indépendance face aux délires mortifères du mondialisme fomentés par une élite corruptrice et spoliatrice.

Il se demande aussi s’il y aura prochainement, parmi le fourmillement de tous les cafards occidentaux, une blatte, étrangère par nature à leur culte belliqueux irrationnel, capable d’imposer le retour de la raison. Pourra-t-elle astreindre les esprits échauffés à des actes consensuels ? Est-ce que l’intérêt des peuples qui aspirent tous à la paix et à vivre harmonieusement sera remis au goût du jour ? Avec des Biden, des Zelenski et des Macron « Van der Layés » jusqu’au trognon, il n’est pas près de voir les gueux et les petites gens de par le monde recouvrer des temps de félicité.

Trump l’avait espéré à Davos, Poutine l’a fait. Le patriotisme est de retour. Seul un patriote comprend un autre patriote. Le respect naturel d’un autre moi patriotique est la seule garantie de paix car la paix est assujettie à la dévotion de la patrie que chacun honore et concède à l’autre. Paul Ricoeur rappelle que « Pour avoir en face de soi un autre que soi, il fallait avoir un soi » ce que la pensée mondialiste « Kalergienne » veut éradiquer.

* Monnaie, ascendant juridique, militaire, technologique, réseaux espions (Echelon, CIA, NSA,…), contrôle et endoctrinement de masse (Gafam, Davos,…), domination bancaire (SWIFT, JP Morgan, Rothschild…), attributs inquisitoriaux (Otan, ONU, FMI, OCDE, CEDH, etc.).

Signé : WD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.