La gendarmerie reconnaît le commandant

photo le nouveau commandant de gendarmerie, benoît guérin, et son épouse thi chan.

Le nouveau commandant de gendarmerie, Benoît Guérin, et son épouse Thi Chan.

Le nouveau commandant de gendarmerie, Benoît Guérin, remplace Jean-Luc Vilmain désormais en poste à Laval.

« Vous reconnaîtrez désormais pour nouveau commandant… » La cérémonie s’est déroulée hier matin, dans la cour de la gendarmerie. Le colonel Arnaud Girault, commandant le groupement, présente aux hommes, au garde à vous, le capitaine Benoît Guérin, le remplaçant de Jean-Luc Vilmain, ancien commandant de compagnie, désormais en poste à Laval, en Mayenne.

Le colonel rappelle au nouveau venu les quatre priorités qui lui incombent. La lutte contre les cambriolages, « même si la Manche n’est pas Chicago » ; la mise en place « de partenariats » pour mener à bien cette mission ; « la feuille de route » avec ses 250 mesures prises en douze mois ; et enfin, « privilégier le dialogue interne » pour susciter des adhésions.

Le nouveau commandant a pris ses fonctions début août. Il a ainsi pu faire ses premières armes dans le département avec la foire de Lessay. « Vous êtes encore là, preuve que tout s’est bien passé », lui confirme Renaud Gaudeul, le procureur de la République. De son côté, la sous-préfète, Florence Ghilbert-Bezard, a mis l’accent sur « l’importance du dialogue avec les maires ».

Portrait

Âgé de 34 ans, « marié et père de deux garçons de 7 ans et 4 ans », Benoît Guérin a passé son enfance en région Rhône-Alpes. Il fait ses études à Lyon avant d’être aspirant gendarme en janvier 2003.

En août 2004, il intègre « l’école de gendarmerie à Melun pendant une période de deux ans ». Commandant de brigade à Nogent-le-Roi, de 2006 à 2010, il rejoint ensuite la direction des opérations de la gendarmerie basée à Paris. Poste qu’il occupe pendant quatre ans.

Souhaitant une affectation « dans le grand-ouest », il obtient le commandement de la compagnie de Coutances le 1er août de cette année. Benoît Guérin se trouve à la tête de 94 gendarmes.

Source : Ouest-France  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.