La gendarmerie pleure le décès soudain d’un militaire âgé de 39 ans. Elle se mobilise pour aider son fils Enzo, âgé de 6 ans

Les PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montage) de de Chamonix et de Corse pleurent l’adjudant Vincent Fournier, décédé soudainement le 23 décembre dernier.
Vincent, âgé de 39 ans laisse derrière lui son fils Enzo, âgé de 6 ans. Originaire de la Réunion, il était un Gendarme de montagne très engagé dans cette mission de secouriste si exigeante comme le relate La voix du Gendarme. « Disposant d’excellentes dispositions physiques et d’une volonté de fer, Vincent a débuté au PGHM de Chamonix comme Gendarme adjoint volontaire. Alors qu’il n’avait jamais mis les pieds sur des skis, il préparait deux ans plus tard l’aspirant guide. »
Devenu sous-officier de carrière, il avait retrouvé le PGHM de Chamonix puis avait été muté au PGHM de Corte en Corse.

Une cagnotte en ligne est disponible ici. Elle servira à venir en aide à son fils Enzo. Merci par avance pour votre participation.
Nous adressons à sa famille, son fils, ses collègues et amis, nos plus sincères condoléances

Source : Actu Pénitentiaire

Lire également : France TV Info – Un gendarme de haute-montagne de Chamonix décède en chutant dans une crevasse, dans le massif du Mont-Blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.