La gendarmerie élucide la moitié des affaires

La gendarmerie élucide la moitié des affaires
Le major Sutra, commandant de la communauté de brigades, a présenté le bilan de l’année 2014. © Photo

Photo J.-J. F.

Devant la plupart des élus des cantons de Sore et Pissos et ceux des communes voisines de Commensacq et Trensacq, le bilan des activités liées à la sécurité des biens et des personnes a été dressé par la communauté de brigades commandée par le major Sutra.

En présence du chef d’escadron Schilling, à la tête de la compagnie de Parentis-en-Born, et de bon nombre de gradés et jeunes gendarmes qui patrouillent et s’activent à longueur d’année dans ce vaste territoire haut landais, cartes et statistiques ont été montrées.

Un seul tué sur la route

Discret sur les chiffres, le major Sutra a cependant indiqué que la délinquance a été à la baisse en 2014. L’habitat plutôt dispersé et une population certes en augmentation mais au total pas très nombreuse, sont sans doute deux des éléments explicatifs. Approximativement, 50 % des faits que la gendarmerie du secteur a eu à traiter, ont été élucidés. Sur la route, les gendarmes constatent du « mieux » : un seul mort à déplorer en 2014 contre quatre en 2013. Néanmoins, l’axe de la D834 reste toujours problématique car très fréquenté, notamment par les camions.

Lesquels – surtout ceux qui s’ingénient à feinter le péage autoroutier du Muret – devraient prochainement être contraints de ne plus emprunter cet axe si tentant entre Le Muret et Mont-de-Marsan ou bien faire le crochet par Moustey, Pissos et Liposthey. D’où une nécessaire accentuation des contrôles de gendarmerie.

Le major Sutra a enfin évoqué le rôle des correspondants locaux de sécurité qui, bénéficiant d’une formation continue par la gendarmerie, conseillent et aident pour la prévention. Notamment en matière de vidéoprotection – dûment encadrée par la législation – en liaison avec le « référent sûreté » de Mont-de-Marsan.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.