La gendarmerie de l’Aude met en garde les ados contre le sexting

La diffusion d'images intimes après une rupture est hélas un classique des dangers d'internet

La diffusion d’images intimes après une rupture est hélas un classique des dangers d’internet

Jamais avares de conseils via les réseaux sociaux (comme en témoigne la vidéo d’une infraction sur l’autoroute mise en ligne en début de semaine), les gendarmes de l’Aude s’attaquent, via leur page Facebook, aux dangers du sexting.

” Cela commence comme un jeu, une tentative de séduction «connectée» via smartphone. L’ado envoie une photo intime à son petit ou sa petite ami(e), en toute confiance. Mais très vite, soit par vengeance après la rupture, soit par simple trahison ou toute autre volonté de nuire, la photo est diffusée à l’ensemble de ses camarades, détournée ou publiée sur le netdétaillent les gendarmes de l’Aude, qui diffusent par ailleurs une petite BD décrivant le phénomène.

Face au “sexting”, les gendarmes donnent quelques conseils et rappellent que tout contenu illicite sur internet peut être signalé sur la plateforme officielle pointdecontact.net.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *