La gendarmerie de Cherbourg prend ses quartiers à La Glacerie

D’ici fin mai, toutes les familles auront emménagé dans les 127 logements. Le commandant Richard Pelatan et ses hommes ont pris leurs quartiers dans leurs nouveaux locaux glacériens, hier.

D’ici fin mai, toutes les familles auront emménagé dans les 127 logements. Le commandant Richard Pelatan et ses hommes ont pris leurs quartiers dans leurs nouveaux locaux glacériens, hier. | OF

La compagnie de Cherbourg a définitivement quitté ses locaux de la rue du Val-de-Saire pour ceux du regroupement de gendarmerie, nouvellement construit aux portes de la ville.

Depuis le début du mois, c’est un ballet incessant de camions de déménagement dans les allées du nouveau village construit pour la gendarmerie, à La Glacerie. Cinq hectares qui, il y a encore deux ans, n’étaient que des champs de la Fieffe. « D’ici la fin mai, toutes les familles auront emménagé dans les 127 logements. Répartis en plusieurs bâtiments de deux étages, ces appartements vont du F2 au F6. En revanche, nos 700 m2 de bureaux et 1 500 m2 de locaux techniques seront opérationnels à la fin de la semaine », souligne le commandant Richard Pelatan, à la tête de la compagnie de Cherbourg.

Un emménagement dont une partie sous haute surveillance. « Il fallut prendre en charge 700 m3 de matériel sensible : de l’armement, des munitions et des équipements d’intervention. »

Quatre unités réuniesSont regroupés ici, les différents services de la Compagnie de gendarmerie départementale de Cherbourg. À savoir, le groupement de Cherbourg et le Peloton de surveillance et d’intervention (Psig), l’escadron de gendarmerie mobile jusqu’ici en service à la base navale et logés aux Provinces et enfin, la brigade de recherches en charge des affaires sensibles.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.