La gendarmerie au plus près des territoires

Jean-Luc Rumeau, maire de Saint-Laurent-de-Neste; le maréchal des logis-chef Baron, l'adjudant Simon et le commandant Pèbre./Photo C.S.
Jean-Luc Rumeau, maire de Saint-Laurent-de-Neste; le maréchal des logis-chef Baron, l’adjudant Simon et le commandant Pèbre./Photo C.S.

Fermée en avril dernier, une permanence de l’accueil va être rouverte le vendredi à la brigade de Saint-Laurent-de-Neste. Un gendarme adjoint volontaire va être aussi prochainement affecté.

La nouvelle est d’importance et traduit la volonté de la gendarmerie d’être proche des populations : à compter du 9 septembre, l’accueil du public sera à nouveau possible tous les vendredis, de 8 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, à la brigade de Saint-Laurent-de-Neste. Le mercredi, vous pourrez vous rendre à la brigade de Loures-Barousse.

Les autres jours de la semaine, direction la brigade de Lannemezan, si nécessaire.

Rappelons que la brigade de gendarmerie de Saint-Laurent-de-Neste fait partie de la communauté de brigades de Lannemezan. «Autre bonne nouvelle, un gendarme adjoint volontaire est attendu d’ici la fin de l’année à la brigade de Saint-Laurent-de-Neste», annonce le chef d’escadron Pèbre, commandant la compagnie de Bagnères-de-Bigorre.

Avec l’arrivée, en juin, du maréchal des logis-chef Olivier Baron, 35 ans, passionné de montagne, et qui était auparavant à la brigade de gendarmerie de Vic-Fezensac, l’effectif sera de cinq gendarmes à la brigade de Saint-Laurent-de-Neste dirigée par l’adjudant Simon.

«Tout ceci est de nature à rassurer les gens. Il est important d’avoir un service de proximité», se réjouit Jean-Luc Rumeau, le maire de Saint-Laurent-de-Neste, qui précise que sa commune compte 980 habitants et que la brigade de gendarmerie de Saint-Laurent-de-Neste couvre 18 communes et la station de Nistos.

Un vaste territoire.


Le chiffre : 9

septembre> De nouveau accueil du public. À la brigade de gendarmerie de Saint-Laurent-de-Neste.


Bon à savoir

Le territoire couvert par la brigade de gendarmerie de Saint-Laurent-de-Neste est relativement calme. Il n’y a pas de phénomène particulier signalé, ce qui n’empêche pas une vigilance et une surveillance des autorités.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.