La Croix-Rouge se retire de la campagne de vaccination en Autriche

Les fanatiques du gouvernement autrichien seront bientôt seuls car le front de la vaccination s’effondre de manière assez spectaculaire. Même la Croix-Rouge abandonne maintenant le navire en perdition qu’est la vaccination et se retire de la campagne « L’Autriche se vaccine ».

La Croix-Rouge se retire de la campagne de vaccination

La loi sur les préjudices corporels prescrits par des vaccins a été adoptée hier au Bundesrat, mais le régime du covid perd ses soutiens. De plus en plus de personnes se retirent, y compris la Croix-Rouge. Selon l’organisation de sauvetage, la Chancellerie fédérale avait déjà pris en charge les « mesures de communication » de la campagne de vaccination depuis juillet.

La question se pose maintenant : Pourquoi maintenant alors que ce retrait a été « communiqué de manière transparente et publique » en été déjà ? La raison pourrait être que Foitik, qui était auparavant un extrémiste de la mesure et connu pour ses interviews bizarres avec des masques, est préoccupé par les implications juridiques de la vaccination forcée.

Le patron de la Croix-Rouge considère le vaccin comme une « responsabilité individuelle imposée par l’État »

M. Foitik a annoncé mercredi, par le biais d’une lettre, que la Croix-Rouge se retirait de la campagne « L’Autriche se vaccine ». Après avoir été responsable de la campagne « L’Autriche se vaccine » pendant l’été 2021, la page d’accueil et tous les canaux de médias sociaux vont maintenant également revenir dans le domaine de responsabilité du ministère de la Santé. Dans sa lettre, M. Foitik a lui-même qualifié l’obligation de vaccination de « responsabilité individuelle imposée par l’État ».

Le secrétaire général du FPÖ, Michael Schnedlitz, a demandé si la lettre de M. Foitik ne pouvait pas également être considérée comme un retrait de l’obligation de vaccination : « M. Foitik, qui a été royalement récompensé par le gouvernement pour ses commentaires au début de la pandémie de Corona, prend maintenant ses distances avec la campagne de vaccination – et donc aussi avec l’obligation de vacciner ? »

De plus en plus d’arguments contre la vaccination obligatoire

Les déclarations de Foitik sont d’autant plus intéressantes qu’avant l’adoption de la loi sur l’obligation de vaccination au Bundesrat jeudi, des organisations sociales telles que Caritas et Diakonie ont exprimé, en plus de la Croix-Rouge, leurs préoccupations concernant la loi sur l’obligation de vaccination.

Tous y voient une grande incertitude juridique et le danger d’années de litiges pour les secteurs de la santé, des soins et du social dans toute l’Autriche. « Plus la loi sur la vaccination obligatoire se rapproche, plus les inquiétudes de toutes parts quant à l’absence de justification de cette mesure augmentent. Apparemment, la Croix-Rouge a maintenant tiré la corde et décidé de se retirer de la campagne de vaccination », a déclaré M. Schnedlitz.

Des milliards dépensés pour les vaccins

L’industrie pharmaceutique a conclu des contrats d’une valeur de plusieurs milliards avec l’Autriche. C’est ce qu’a révélé la question parlementaire du FPÖ au ministre de la Santé Wolfgang Mückstein (Verts).

Le chef de file du FPÖ, Herbert Kickl, a noté avec grande surprise que de plus en plus d’injections de génie génétique sont commandées, alors qu’elles sont de moins en moins consommées.https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?gdpr=1&gdpr_consent=CPUAQ9KPUAQ9KEsABBFRCBCoAP_AAH_AAAqIHQpD7T7FbSFCyP55fLsAMAhXRkCEAqQAAASABmABQAKQIAQCkkAQFASgBAACABAgICZBAQIMCAgACUABQABAAAEEAAAABAAIIAAAgAEAAAAIAAACAIAAAAAIAAAAEAAAmwgAAIIACAAABAAAAAAAAAAAAAAAAgdCgPsLsVtIUJI_Gk8uwAgCFdGQIQCoAAAAIAGYAAAApAgBAKQQBAABKAAAAIAECAgJgEBAggACAABQAFAAEAAAAAAAAAAAAggAACAAQAAAAgAAAIAgAAAAAgAAAAAAACBCAAAggAIAAAAAAAAAAAAAAAAAAACAAA&addtl_consent=1~2072.66.70.89.93.108.122.149.2202.162.167.196.2253.241.2299.259.2357.311.317.323.2373.338.358.415.440.449.2506.2526.482.486.494.495.2568.2571.2575.540.574.2677.817.864.981.1051.1095.1097.1127.1201.1205.1211.1276.1301.1365.1415.1449.1570.1577.1651.1716.1765.1870.1878.1889&client=ca-pub-8993272248135744&output=html&h=280&adk=2080800912&adf=3613707315&pi=t.aa~a.1850538971~i.33~rp.4&w=720&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1644174118&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=5752817704&psa=0&ad_type=text_image&format=720×280&url=https%3A%2F%2Fwww.aubedigitale.com%2Fla-croix-rouge-se-retire-de-la-campagne-de-vaccination-en-autriche%2F&flash=0&fwr=0&pra=3&rh=180&rw=720&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&fa=27&adsid=ChEIgID-jwYQn6712YL3mL-tARI9AMq5r6pWTnmcHV82ox4BHGX73wQl9lw-byMgSXOVAwznfsLmcptbh4qzDYYp8uwknTDc6CooUzhZpYRk2Q&dt=1644174118648&bpp=2&bdt=7220&idt=-M&shv=r20220201&mjsv=m202202020101&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D8ba47cb3306f4202-225ce99ea6cf0075%3AT%3D1644174118%3ART%3D1644174118%3AS%3DALNI_Mbud7S5s0QvVmwXU0ULj4pA58jJrw&prev_fmts=0x0%2C720x280%2C720x280&nras=2&correlator=2565654899551&frm=20&pv=1&ga_vid=897971359.1644174114&ga_sid=1644174118&ga_hid=1313232660&ga_fc=1&u_tz=60&u_his=1&u_h=1080&u_w=1920&u_ah=993&u_aw=1920&u_cd=24&u_sd=1&adx=597&ady=3086&biw=1834&bih=862&scr_x=0&scr_y=0&eid=42531398%2C31063939%2C31064715&oid=2&pvsid=3834993075613755&pem=688&tmod=1530334077&nvt=1&ref=https%3A%2F%2Fmail01.orange.fr%2F&eae=0&fc=1408&brdim=4%2C24%2C4%2C24%2C1920%2C23%2C1849%2C975%2C1849%2C862&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=128&bc=31&jar=2022-01-26-22&ifi=4&uci=a!4&btvi=3&fsb=1&xpc=Ei9p8CNckv&p=https%3A//www.aubedigitale.com&dtd=42

« Cela met en évidence les tractations grossières et coûteuses du gouvernement autrichien avec l’industrie de la vaccination, qui non seulement confirment les pires attentes, mais les dépassent », a déclaré M. Kickl.

Jusqu’à présent, les géants pharmaceutiques ont facturé 246 millions d’euros à l’Autriche jusqu’à la fin du mois d’octobre. Jusqu’à présent, 23,9 des 57 millions de doses de vaccin commandées ont été livrées. Plus de 300 millions d’euros devront être payés pour les 33,1 millions de doses de vaccin qui doivent encore être livrées. Le gouvernement souhaite encore en acheter 33,5 millions.

Au moins 283 140 doses de vaccin sont allées là où elles devraient aller : à la poubelle.

Plus d’un demi-milliard d’euros pour les fabricants de vaccins
« Au total, le gouvernement fédéral autrichien a fait affaire avec l’industrie de la vaccination pour un montant de plus d’un demi-milliard d’euros jusqu’à présent. Et avec l’achat de 33 millions de doses de vaccin supplémentaires prévu pour cette année, 300 millions d’euros supplémentaires viendront s’ajouter. Les vaccinations Corona des Autrichiens sont donc un marché d’un milliard d’euros conclu par le gouvernement fédéral avec l’industrie de la vaccination », a ajouté M. Kickl.

Moins de la moitié des doses de vaccin consommées

D’énormes quantités de « vaccins » ont été commandées, dont ils ne peuvent se débarrasser qu’ »en forçant la population à se faire administrer le vaccin ». Des loteries et des tombolas sur les vaccins sont utilisées pour attirer les gens, a expliqué M. Kickl. Moins de la moitié des quantités commandées ont effectivement été livrées et consommées jusqu’à présent. « La vaccination obligatoire imposée légalement et inconstitutionnelle n’est due à rien d’autre qu’à une compulsion pathologique d’achat de la part du gouvernement fédéral. »

Tous les indices de corruption montrent que l’industrie pharmaceutique fait partie des secteurs commerciaux les plus corrompus au monde. « Qui profite du fait que l’Autriche commande de plus en plus de vaccins, alors qu’il en faut de moins en moins et que la pandémie de covid continue de reculer ? »

Traduction de Free West Media par Aube Digitale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.