La compagne d’Alexandre Benalla travaillait bien pour LREM

Selon les informations de « 20 Minutes », Myriam B. a été salariée de La République en marche, mais ne l’a pas indiqué aux enquêteurs.

Par

17842746lpw-17842874-article-francepoliticspolicejusticesenate-jpg_5850135_660x281

La compagne d’Alexandre Benalla employée de La République en marche ? C’est ce qu’affirme 20 Minutes, expliquant que la jeune femme avait des fonctions au sein du parti lorsqu’a débuté la polémique autour de l’ancien chargé de mission de l’Élysée. « Elle était salariée. Ce que je ne sais pas, c’est si elle l’est toujours », a confirmé un porte-parole du parti auprès du quotidien. Toujours salariée ou non, Myriam B. a donné du fil à retordre aux enquêteurs de la BRDP (brigade de répression de la délinquance contre les personnes), qui ont mis deux mois à retrouver sa trace, chez une de ses proches dans l’Eure.

Lire aussi Alexandre Benalla accuse l’Élysée de le faire passer pour « un escroc »

Les forces de l’ordre l’ont auditionnée le 28 septembre dernier, en qualité de témoin. Déclinant son identité et son activité, elle aurait déclaré être « agent administratif actuellement en congé maladie », ajoutant : « Je suis employée par une association dont je ne souhaite pas dire le nom. » Selon 20 Minutes, les enquêteurs auraient fait le rapprochement avec une audition menée quelques jours plus tôt avec un employé de La République en marche. Reynald C., agent de sécurité, aurait alors expliqué qu’Alexandre Benalla se rendait « très rarement » au siège du parti. « Une fois, il est venu car il a déposé l’arrêt de travail de sa compagne », aurait-il ajouté. La jeune femme travaille-t-elle encore pour le parti ? Ce dernier refuse de communiquer sur le sujet, ayant expliqué au quotidien que l’information relevait des « ressources humaines ».

« C’est quelqu’un de calme, de caractère gentil »

Myriam B., née en 1985, a donné naissance à un enfant quelques semaines avant l’éclatement de l’affaire Benalla et était en congé maternité jusqu’au 20 septembre dernier puis placée en congé maladie par son médecin. Lors de son audition, interrogée sur son compagnon, elle aurait expliqué qu’il est « quelqu’un de bon ». « C’est quelqu’un de calme, de caractère gentil. Jamais je ne l’ai vu se battre ou vouloir en découdre. Il n’est en aucun cas violent. »

Lire aussi Mais où est le coffre-fort d’Alexandre Benalla ?

Quant à l’affaire qui intéresse les enquêteurs, Myriam B. n’aurait été d’aucune aide, affirmant que son conjoint ne lui parle jamais de son travail. « Nous avions des horaires décalés et on n’échangeait pas particulièrement sur le sujet du travail dans notre vie privée. Il ne parle jamais de son travail, peut-être pour me protéger ou ne pas m’inquiéter », aurait-elle déclaré. Quant au coffre-fort, que les enquêteurs n’ont pas retrouvé lors de leur perquisition, elle ne sait pas ce qu’il est devenu : « Ce dont je suis certaine, c’est que, lorsque j’ai quitté l’appartement, le coffre y était toujours. J’ignore ce qui s’est passé ensuite. »

Source : Le Point

Lire également : 20 Minutes – VIDEO. Affaire Benalla: La compagne d’Alexandre Benalla travaillait pour LREM et a tenté de le cacher aux enquêteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.