La célébration du 8 mai

Le 8 mai est un jour férié en France.

8 Mai 1945 : fin de la guerre en Europe

Après plus de cinq années d’une guerre en Europe qui a coûté la vie à des dizaines de millions de personnes, les forces alliées pénètrent en Allemagne en février 1945. Trois jours après le suicide d’Adolf Hitler dans son bunker, le 30 avril, les troupes nazies qui défendent Berlin capitulent, le 2 mai 1945.

Dans la nuit du 6 au 7 mai, le général Alfred Jodl – chef d’état-major de la Wehrmacht – signe à Reims la capitulation sans condition de l’Allemagne. L’acte de capitulation fixe la cessation des hostilités au 8 mai à 23h01. Un nouvel acte de capitulation du IIIe Reich est alors signé à Berlin entre les commandements militaires allemands et alliés. La guerre prend officiellement fin sur le continent européen.

Le 8 mai : un jour férié aux multiples rebondissements

Si les Français ne travaillent pas le 8 mai, il n’en a pas toujours été ainsi. En 1946, la commémoration de la victoire à cette date est instaurée par une loi, mais à condition que ce jour-là soit un dimanche. Autrement, la Libération sera célébrée le premier dimanche qui suivra le 8 mai.

Quelques années plus tard, en 1953, le 8 mai est déclaré jour férié à la demande des anciens déportés et résistants. Mais les parlementaires de la Ve République reviennent sur cette décision en 1959, et choisissent le deuxième dimanche de mai. En 1968, on instaure à nouveau le 8 mai comme date de commémoration, mais ce jour reste travaillé.

Sept ans plus tard, en 1975, le président Valéry Giscard d’Estaing décide de supprimer la commémoration officielle de la victoire sur l’Allemagne nazie et de la remplacer par une Journée de l’Europe, afin de marquer la réconciliation franco-allemande.

Ultime changement en 1981 : le 8 mai est finalement déclaré jour férié, en mémoire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de ses combattants.

Depuis, le rituel veut que chaque 8 mai, le président de la République passe en revue les troupes place de l’Étoile, ravive la flamme du tombeau du Soldat inconnu et dépose une gerbe.

Source : Gouvernement.fr

8 mai 1945 : Fin de la seconde guerre mondiale en Europe

8 mai 1945 : Fin de la seconde guerre mondiale en Europe

Un support à vocation didactique pour enfants, si cela peut être utile (suite à mon article sur la couverture médiatique).

Signature de la capitulation à Reims par le maréchal Allemand Jodl, le général américain Smith, le général soviétique Sousloparov, et le général français Sevez (signature la veille, le 7 mai).
Seconde signature de la capitulation à Berlin par les représentants de la France, la Grande-Bretagne, les États-Unis et l’URSS le 8 mai (noter l’homme debout, qui était également à Reims la veille)
La presse diffuse la nouvelle : ici, le quotidien « France-Soir »
Le quotidien « L’humanité »
Le quotidien « La Liberté »
Le quotidien « Le Figaro »
Le quotidien « Le Parisien Libéré »
Le quotidien « Le Progrès de Lyon »
Le quotidien « Résistance »

Ci-dessous, des photos de la journée, regroupées par lieu, et – autant que possible – par chronologie.

Paris, Arc de Triomphe, au petit matin, des marins forment un piquet d’honneur autour de la tombe du Soldat inconnu.
Paris, Arc de triomphe, dépôt de gerbes sur la tombe du Soldat inconnu.
Paris, avenue des Champs-Élysées, cyclistes précédant un cortège progressant drapeaux en tête.
Paris, avenue des Champs-Élysées, la police parisienne tente de contenir la foule.
Paris, avenue des Champs-Élysées, à bord d’un véhicule, le général de Gaulle salue les Parisiens.
Paris, Place de l’Étoile, arrivée du général de Gaulle (noter le général Leclerc à sa droite, la caméra de cinéma à l’arrière plan)
Paris, arc de Triomphe, salut du général de Gaulle à la tombe du Soldat inconnu.
Paris, Arc de Triomphe, le général de Gaulle
Paris, Champs-Élysées, le général de Gaulle (à sa gauche, le général Leclerc)
Paris, vue depuis sommet de l’Arc de Triomphe, foule sur les Champs-Élysées.
Paris, autre vue depuis sommet de l’Arc de Triomphe sur la foule des Champs-Élysées
Paris, Arc de Triomphe, bombardier survolant le monument.
Paris, avenue des Champs-Élysées, défilé d’une association d’internés et de déportés politiques (noter les costumes rayés et la jeune fille en costume traditionnel alsacien).
Paris, avenue des Champs-Élysées, cortège de femmes brandissant des pancartes en hommage aux combattants et aux victimes du conflit (noter les nombreuses inscriptions sur les panneaux).
Paris, avenue des Champs-Élysées, des déportés et internés portent une gerbe qu’ils vont déposer sur la tombe du Soldat inconnu.
Paris, un soldat américain, juché sur une jeep, fête la victoire.
Paris, Arc de Triomphe, des soldats américains transportent des jeunes femmes à bord de leur jeep (cette photo n’est probablement pas exactement du 8 mai : le drapeau sous l’arc de Triomphe est absent, et d’après l’orientation et l’ombre du soleil il est autour de midi).
Paris, avenue des Champs-Elysées, une foule immense déambule sur l’avenue.
Paris, avenue des Champs-Elysées, des marins français et américains improvisent une farandole avec des jeunes femmes.
Paris, place de la Concorde, les parisiens déambulent sur la place (noter à l’arrière plan les drapeaux sur le ministère de la Marine, et le photographe au premier plan).
Paris, place de la Concorde, les Parisiens déambulent sur la place alors que se déroule le défilé aérien.
Paris, place de la Concorde, un marin français embrasse une jeune femme.
Paris, place de la Concorde, GMC américain transportant des civils sur sa plate-forme.
Notre-Dame, Archevêque de Paris et le général de Gaulle
Paris, place de l’Hôtel de Ville, des Parisiens massés sur le parvis écoutent le discours radiophonique du général de Gaulle.
Paris, opéra Garnier, une foule compacte est massée sur la place pour écouter le discours radiophonique du général de Gaulle.
Paris, des militaires français et américains se mêlent à la foule parisienne.
Paris, Place de l’Opéra (noter les portraits des chefs alliés)
Paris, défilé d’étudiants arborant des drapeaux alliés
Paris, des véhicules de l’armée américaine sont pris d’assaut par une population enthousiaste.
Paris, le landau d’un enfant, décoré de fleurs aux couleurs de la victoire.
Paris, civils et militaires fêtent la victoire au champagne.
Paris, jardins du Trocadéro, les Parisiens flânent dans les jardins.
Paris, jeunes gens arborant de petits drapeaux et portant des calots de papier aux couleurs des Alliés (probablement Boulevard Saint-Michel)
Paris, Célébration de la victoire (noter les bonnets aux couleurs des alliés)
Paris, joie des Parisiens devant le Grand Hôtel de Normandie, rue d’Amsterdam, près de la gare Saint-Lazare (noter les femmes avec bonnets phrygiens)
Paris, Bal de rue spontané.
Paris, Parisiennes posant aux bras de soldats et de marins français.
Paris, probablement sur les Champs-Elysées, robes aux couleurs des vainqueurs : Grande-Bretagne, France, États-Unis, URSS (photo colorisée).
Paris, Les magasins du Printemps décorés aux couleurs de la victoire (photo colorisée, noter le « V » de la victoire et la colombe portant le rameau d’olivier, symbole de la paix).
Paris, en soirée, bal sur la place de la République.
Canada, Montréal.
Canada, Ottawa.
Londres, Churchill.
Londres.

Sources :
– photographies : ECPAD Ministère de la défense, Getty images, Wikipedia, autres (de nombreuses photos ont été rééquilibrées par mes soins).
– sonore : déclaration du général de Gaulle : BNF (remastérisation Godefroy Troude)

Source : Troude.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.