Kofi Yamgnane : la France n’est pas raciste, l’Afrique se portait mieux avant…

Kofi

Kofi Yamgnane, vous connaissez sûrement : premier maire noir élu en France métropolitaine, dans une commune bretonne, il fut membre du PS et ministre de Mitterrand. Un CV qui ne porte pas spontanément au racisme, au colonialisme, à l’esclavagisme, loin s’en faut. On pourrait même attendre de lui qu’il verse dans la victimisation, le racialisme noir, la critique permanente de la France, les injonctions à la repentance. Au contraire, Kofi Yamgnane prend, depuis quelques années, des positions totalement à rebours du communautarisme et de l’indigénisme ambiant.

En 2010, le Franco-Togolais déclarait, sur le plateau de LCP, que « les vieux Togolais se rappellent l’époque de la colonisation, et disent que c’était mieux du temps des Blancs. » Des paroles prononcées à la stupéfaction des journalistes qui l’interrogeaient. « À l’époque de la colonisation, il y avait des médicaments dans les dispensaires, les routes étaient entretenues, les métropolitains s’occupaient des gens, de leur bien-être. Depuis les indépendances, nos dirigeants ne font rien, c’est une immense déception. » Voilà des mots qui, s’ils étaient prononcés par un autre que lui, auraient été sanctionnés d’une fatwa pour racisme, fascisme et tout le toutim.

Dans l’ambiance délétère actuelle, Kofi Yamgnane récidive. Dans une interview au journal Le Point, il affirme : « La France n’est pas raciste. Il y a peu de racistes en France. Aucun pays n’offre autant d’hospitalité et d’assistance aux étrangers que la France. » Et de condamner, dans la foulée, les délires de Camélia Jordana, Virginie Despentes et Omar Sy. « Houphouët-Boigny, Senghor, Monnerville, Bambuck, Rama Yade, Christiane Taubira, Laura Flessel, Sibeth N’Diaye et moi même ont été ministres : comment Mme Despentes peut affirmer qu’il n’y a jamais eu de ministre noir, il y en a régulièrement depuis la fin de la guerre. Sans que personne ne trouve rien à redire. » Puis : « Il n’existe pas de problème noir en France. La France n’a jamais mis la race en avant, racialisé les sujets, c’est même tout le contraire ».

Une mise au point essentielle de la part d’un homme de gauche, qui réhabilite la colonisation : de quoi remettre en cause bien des idées reçues, bien des tabous. À l’heure où des factions racialistes et communautaristes attaquent la France, il serait bon que d’autres personnalités issues de l’immigration, ou de la diversité, témoignent comme le fait Kofi Yamgnane : cela permettrait de remettre à bien des gens les idées en place, et de replacer, une fois pour toute, l’église au milieu du village…

Olivier Piacentini

Source : Riposte Laïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.