« Knockin’ on heaven’s door » – Dédicace à Marc

Belfort : un ex-gendarme s'immole par le feu devant le tribunal

« Il appartient au chef, à tous les échelons, de veiller aux intérêts de ses subordonnés »   !   C’est ainsi que le 20 avril dernier je titrai un article à la suite d’un terrible drame touchant l’un de nos camarades, ce dernier s’étant immolé par le feu devant le tribunal de Belfort.

Ce jour Armée-Média nous fait part du témoignage d’une source bien informée :

Vous vous souvenez sans doute de cette triste histoire qu’avait relayé armée-media

.Vendredi 18 avril, en fin de matinée, devant le palais de justice de Belfort, il était passé à l’acte, se versant sur le corps un jerrican d’essence qu’il a enflammée. Selon nos information, Marc est hospitalisé depuis 45 jours au Centre des Grands brûlés référent du Grand Est et son pronostic vital serait toujours engagé.

Une source bien informée nous avait fait part qu’il clamait son innocence et disait être  victime d’une injustice.

 

Aujourd’hui, nous recevons ce témoignage que nous vous livrons sans autre forme :

« Knockin’ on heaven’s door » – Dédicace à Marc

Certains gendarmes de terrain sont de plus en plus usés, fragilisés car victimes d’un management démagogique outrancier. Les gendarmes sont des êtres humains que d’autres hommes et femmes plus gradés gèrent, commandent. Cependant, un petit groupe de ces « chefs » , plus absurdes les uns que les autres salit et ébranle l’institution. Dans toute entreprise, cette pratique est dénommée  « Ressources Humaines » . Le mot Humain n’a pas sa place dans ce  sujet, c’est inhumain et monstrueux ce que tu as vécu.

Ton parcours :

Gendarme depuis 25 ans en Franche-Comté.

Ton histoire :

Pour laver ton honneur et crier ta souffrance, tu t’es transformé en torche humaine.

Comment crier son innocence quand de telles accusations sont exprimées à ton encontre – le système judiciaire ne s’est pas prononcé  mais la gendarmerie a condamné – Aujourd’hui, c’est le MUTISME, bizarrement personne n’est responsable des faits ni des écrits qui ont conduit à ce drame – l’OMERTA s’entretient.

Comment faire basculer un Homme :

J’ai accompagné mon époux qui a aussi été mis en cause pour des faits similaires. Je ne dirai aucunement que nous avons été forts mais je me suis accrochée à une branche qui continue de supporter notre peine et j’ai prié comme je prie journellement pour toi.

Si j’ai rédigé cet article, c’est pour t’adresser un message Marc. Lorsque tu seras sorti de ton profond sommeil et que tu seras plus serein pour écouter, je t’en ferai lecture. Pour ceux qui s’interrogent, tu étais un homme honnête, travailleur puis soudainement, à leurs dires, tu es devenu un malfaiteur.

Accusé à tort, tu a ressenti une violente atteinte à ta fierté, ton orgueil, ton honneur de gendarme. Seules les personnes qui ont vécu un parcours similaire peuvent comprendre combien tu as dû être ébranlé.

Je connais ce chemin du combattant que tu menais aux côtés de ta compagne et de ton fils. Tu t’accrochais aussi depuis 18 mois. Il faut oser dire que ce geste de désespoir trouve son origine dans des simples déclarations qui ont fait basculer ta vie – objectif atteint.

Alors qu’il fallait faire preuve de modération, ton recours a abouti à une lettre type qui t’a été adressée vulgairement en guise de réponse 48 heures après ta demande !. Le traitement d’une affaire impliquant un gendarme n’intéresse pas le milieu de la magistrature – ils ont d’autres priorités à traiter… Juger et relaxer rapidement les affaires délictuelles dont les responsables sont multirécidivistes, les dossiers que tu as élucidés durant des jours et des nuits sans voir ta famille.

Mon expérience :

Je conserve ce souvenir d’un évènement que m’avait rapporté mon mari et qui peut également traduire ton geste, ce geste qui t’invalidera tout au long de ta vie tant psychologiquement que physiquement.

Mon époux était allé en consultation chez le médecin militaire…….. Lire la suite sur Armée-Média

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.