Karen Kingston : Les vaccins sont des armes biologiques…Un des effets du vaccin est de causer des ravages dans votre système immunitaire ! Les preuves sont limpides et surtout disponibles…

Karen Kingston : « Les vaccins sont des armes biologiques. Un des effets du vaccin est de causer des ravages dans votre système immunitaire ! Les preuves sont limpides et surtout disponibles. C’est l’effet des vaccins.

L’effet des vaccins est de causer des ravages dans votre système immunitaire. Ce déséquilibre immunitaire entraîne des crises cardiaques, une inflammation cardiaque ; il en résulte des troubles neurologiques allant de la fatigue à la paralysie en passant par le brouillard cérébral, l’apparition rapide de troubles, la narcolepsie, la mort, les mort-nés de grossesse, les malformations congénitales et les fausses couches.

Ils savaient que cela allait arriver. Grâce aux données de la FDA pour Pfizer, on peut lire et c’est ouvert à tous, regardez, il y a plus de personnes qui ont été infectées par le virus alors qu’elles ont été doublement vaccinées. Ils ont dit que c’était un effet secondaire.

Ce n’est pas un effet secondaire, c’est l’effet. La majorité des gens sont d’accord pour dire que la protéine de pointe du laboratoire de Wuhan, qui a été mise sur le génome le 10 janvier, est bien une arme biologique. Si vous lisez la lettre d’approbation de la FDA, quels sont les ingrédients des vaccins ?

C’est le code d’ARNm synthétique, le code généré par l’intelligence artificielle généré par ordinateur, qui a été injecté dans votre corps et qui produit, et je vous le dis très clairement, de la protéine de pointe de séquence complète « Wuhan-Hu-1 à partir du génome ».

Il est indiqué dans la lettre d’approbation (FDA) que le vaccin produit l’équivalent d’une arme biologique. Il est indiqué dans ces données qu’il y a plus de personnes vaccinées atteintes du Covid-19 que les non vaccinés. Les gens disent que je devrais être un témoin expert. Je n’ai pas besoin d’être un témoin expert. Nous avons juste besoin que la FDA lise ses propres documents ».

Karen Kingston est une ancienne employée de Pfizer et analyste en biotechnologie de premier plan qui a effectué des recherches et des écrits sur de nombreux problèmes pharmaceutiques de pointe. Kingston soutient que les soi-disant vaccins sont en fait des armes biologiques et elle peut le prouver avec ses propres données de la FDA. Voici ce que Kingston explique : « Il y a eu plus de personnes atteintes du Covid, une fois vaccinées, par rapport à celles qui n’ont reçu que des placebos, mais ils ont retiré 409 personnes du groupe des vaccinées en expliquant maintenant qu’elles avaient des effets secondaires. L’effet secondaire est la maladie. Le document de la FDA est une preuve à charge. Si Janet Woodcock (Janet Woodcock est la directrice du Center for Drug Evaluation and Research (CDER) de la FDA) lisait ceci devant le Sénat, elle serait immédiatement menottée pour complotisme car elle mettrait en danger la vie d’autrui et serait responsable de faits graves, comme le meurtre d’enfants américains et d’adultes par le poison. . .Ils appellent ceci des effets secondaires. Lorsque vous avez une réunion deux mois avant la validation de ce vaccin et que vous énumérez un tas de maladies chroniques graves qui induisent une morbidité et une mortalité chez les enfants et les adultes, et que vous dites que vous savez que cela va arriver, ce n’est pas un effet secondaire. C’est une conséquence voulue. C’est l’effet des vaccins. L’effet des vaccins est de causer des ravages dans votre système immunitaire. Ce déséquilibre immunitaire entraîne des crises cardiaques, une inflammation cardiaque ; il en résulte des troubles neurologiques allant de la fatigue à la paralysie en passant par le brouillard cérébral, l’apparition rapide de troubles, la narcolepsie, la mort, les mort-nés de grossesse, les malformations congénitales et les fausses couches. Ils savaient que cela allait arriver. Grace aux données de la FDA pour Pfizer, on peut lire et c’est ouvert à tous, regardez, il y a plus de gens ont été infectées par le virus alors qu’elles ont été doublement vaccinées. Ils ont dit que c’était un effet secondaire. Ce n’est pas un effet secondaire, c’est l’effet. . .La majorité des gens sont d’accord pour dire que la protéine de pointe du laboratoire de Wuhan qui a été mise sur le génome le 10 janvier, mais bien une arme biologique. Si vous lisez la lettre d’approbation de la FDA, quels sont les ingrédients des vaccins ? C’est le code d’ARNm synthétique, le code généré par l’intelligence artificielle généré par ordinateur, qui a été injecté dans votre corps et qui produit, et je vous le dis très clairement, de la protéine de pointe de séquence complète « Wuhan-Hu-1 à partir du génome ». Il est indiqué dans la lettre d’approbation (FDA) que le vaccin produit l’équivalent d’une arme biologique. Il est indiqué dans ces données qu’il y a plus de personnes vaccinées atteintes du Covid-19 que chez les non vaccinés. Les gens disent que je devrais être un témoin expert. Je n’ai pas besoin d’être un témoin expert. Nous avons juste besoin que la FDA lise ses propres documents.

En conclusion, Kingston dit : « Je pense que nous pouvons travailler très sérieusement avec la science au niveau moléculaire pour guérir cela, mais si les gens ne savent pas qu’ils sont malades, alors des millions d’Américains vont mourir et nos enfants vont faire partie de ce sacrifice. Je suis remplie d’un profond et terrible chagrin.

Source : BusinessBourse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.