Jusqu’à quand serons-nous moutruches?

Introduction

Mon but est de vous aider à prendre du recul et donc le temps nécessaire pour réfléchir ensemble et comprendre ce qui se passe « réellement ». S’agissant « du temps nécessaire », il est aujourd’hui de bon ton « de faire court », ou bien « d’aller à l’essentiel ». Nous savons tous parfaitement que « le diable se cache dans les détails ». C’est pourquoi je revendique et assume pleinement le fait de développer mes différents arguments.

Je souhaite ici, vous apporter une pluralité de sources d’information pour sortir enfin de la sclérosante « pensée unique ». Je m’autorise donc à citer des auteurs dont je ne partage pas forcément les thèses ou de points de vue quand je juge intéressant de les mentionner pour élargir la compréhension d’un sujet. Cette approche nous permet de découvrir les « règles du jeu » qui nous sont si soigneusement cachées. Nous sommes alors en mesure de comprendre les mutations de notre société et pouvons dès lors, en tirer tout le positif.

Étant parfaitement conscient que les avis et positions que j’exprime sont l’expression de « ma vérité » au moment de leur rédaction, je vous donne l’accès à mes propres sources, afin que vous soyez en mesure d’avoir une appréciation éventuellement différente de la mienne et ainsi construire VOTRE vérité. La seule qui vaille à mes yeux.

Sujet du jour :

Restons dans le monde animal avec cette curieuse espèce que l’on croise malheureusement de plus en plus, un peu partout dans le monde actuellement… le Moutruche !!!  Ce qui est formidable aujourd’hui, c’est de découvrir qu’il n’y a pas que dans le monde de l’automobile qu’il y a des « Z’hybrides » !!!

Le Moutruche en est la parfaite illustration. Tel un mouton, il suit le troupeau, que dis-je qu’écris-je, il EST le troupeau, si peu capable de s’en émanciper. Il adôôôre répéter les mots qu’il entend, sans prendre la peine de chercher sa signification. De surcroît, croît croît… son suprême plaisir, est d’être… tondu !!!

Comme l’a si bien conté François RABELAIS, le célèbre mouton de Panurge est « le cas d’école » du caractère suiveur, suiveur, suiveur, du mouton !!!

Pour ce qui est de « l’autruche », elle s’agite en tous sens, ne sachant pas se fixer un but et s’y tenir. De plus, lorsqu’une difficulté de présente, au lieu d’y faire face et donc être en position de la surmonter… elle préfère mettre un masque se voiler la face et fuir ses responsabilités.

Vous voyez qu’en décrivant ainsi le moutruche, il nous est aisé d’identifier nos collègues, voisins, amis, membres de notre famille… tous les moutruches qui nous entourent. Ne sommes-nous pas nous aussi, « un peu » Moutruche ? « Probablement », mais assurément moins que « les autres » !!!

Essayons ensemble de voir en quoi nous pouvons identifier la « petite partie » de notre aspect Moutruche afin de mieux nous en séparer. Commençons par quelques faits d’actualité.

Au début de ce mois de juin 2021, le gouvernement de la République fédérale du Nigéria a décidé de bannir définitivement du pays, le réseau social Tweeter. Le motif invoqué pour justifier cette décision inédite à ce jour, est que Tweeter avait osé supprimer deux tweets du président Muhammadu Bukhari.

Début mars de cette même année, ce sont les autorités russes qui annonçaient leur intention de « ralentir » le fonctionnement de Tweeter, du fait que ce réseau social enfreignait la loi russe en refusant de supprimer des publications jugées illégales par le gouvernement. En cette occurrence, il s’agissait de contenus « qui incitent les mineurs à se suicider, contenant de la pédopornographie, ainsi que des informations sur l’usage de drogues ».

Ce même mois, Tweeter a annoncé que « Cent comptes ayant des liens avec la Russie ont été supprimés pour avoir amplifié des récits qui sapaient la foi en l’OTAN et visaient les États-Unis et l’Union européenne » !!!

En janvier 2021, Tweeter a annoncé avoir bloqué le compte de l’ambassade de Chine aux États-Unis pour un message défendant la politique menée par Pékin dans la région chinoise du Xinjiang. Re !!!

Ce même mois, des féministes voient leurs comptes Tweeter brusquement fermés pour avoir posé sur le réseau social, cette simple question : « Vu que 96 % des viols sont commis par des hommes, comment peut-on les empêcher de violer ? ». Re re !!!

Toujours en janvier 2021, ce coup de tonnerre médiaticopolitique : la décision de Tweeter de fermer le compte du président des États-Unis d’Amérique, en exercice, et dans la foulée, de fermer des centaines de comptes de partisans, à divers titres, du président, en exercice, du pays considéré comme le plus puissant du monde. Re re, re !!! Ça en devient fatiguant   .

La véritable question n’est pas la personne qui est l’objet de ces manœuvres, mais bien qu’une société de droit privé se permette de telles actions dans la plus parfaite impunité. Ne trouvez-vous pas cela curieux ? Il n’y a pas que Tweeter, Facebook n’est pas en reste et, remontons à la source, GOOGLE est le parfait exemple de cette toute-puissance utilisée à son unique profit.

Pas si curieux que cela quand on connait une partie des bailleurs de fonds de « la firme de Mountain View » : la NSA, la CIA et le Pentagone. Ne me dites pas que vous êtes surpris, je ne le croirais pas. Ce sont « les autres » qui sont des moutruches, pas vous puisque vous me lisez .

Il y a pire, « Google/Facebook » finance des « spécialistes de la traque aux fausses nouvelles » tels que ceux de : France Info, Libération, Le Monde, 20 Minutes, l’ Agence France-Presse (AFP) qui est l’une des trois agences de presse qui se partagent un quasi-monopole de l’information dans le monde, France 24 (détenu à 100% par l’état français. Traduisez par « nos impôts ») et jusqu’au conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)… toujours avec nos « Z’impôts ».

Si je vous apprends que La Russie repend en main la défense judiciaire de ses intérêts à l’international.

Si je vous précise que Vladimir Vladimirovitch (Vlad pour les intimes) vient de transmettre du ministère de la Justice à la Procuratura générale, la compétence de défendre les intérêts de la Russie dans les juridictions internationales.

Si de plus, j’entre dans le détail (là où se cache toujours le diable) et vous « précise en détail la précision » que, désormais, ce seront les procureurs du pays qui défendront les intérêts de la Russie devant les instances internationales et « il ne sera plus possible d’engager des avocats locaux pour le faire »…

Mon ami Madri me souffle à l’oreille gauche : maintenant que « vous savez », vous n’aurez pas envie de traiter Platov… de Moutruche .

Au fait, quand allez-vous décider de ne plus utiliser Tweeter et Facebook ?

« Si seulement nous avions été solidaires contre la menace commune, nous aurions pu facilement la vaincre.

Alors, pourquoi ne l’avons-nous pas fait ?

Nous n’aimions pas assez la liberté.

De plus, nous n’avions pas conscience de la situation réelle…

Nous avons purement et simplement mérité tout ce qui s’est passé par la suite. »

(Alexandre Soljenitsyne)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.

Cette publication vous a apporté des informations dignes d’intérêt ? Pour m’aider à continuer dans cette voie, abonnez-vous à mon blog. Vous serez averti de la sortie de chacun de mes billets. C’est gratuit . Merci par avance de partager largement autour de vous.

Source : Sérénité Patrimoniale

https://serenite-patrimoniale.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.