Jouons l’information unis.

Un fidèle lecteur de Profession-Gendarme nous adresse un texte et une vidéo que nous partageons ici en le remerciant vivement et afin de « jouer l’information unis ».

banner-jouons-la-carte-de-la-solidarite-petit

Nous ne pouvons pas laisser choir une partie de nos contemporains, parce qu’ils sont menacés par la désinformation ambiante, soit TV et Radios. La vaccination ne pourra en aucune manière les protéger contre une quelconque pandémie, pour les raisons suivantes :

  1. Quel que soit le vaccin même nouveau (pas de sérieuses expérimentations) les gens crédules s’exposent à ce qui suit, (nos documents scientifiques font foi).

  2. Il n’est pas le seul à être incriminé, lié, largement démontré, à notre genre de vie, aux ondes électromagnétiques et chimie principalement (nos documents l’attestent), plusieurs professeurs de physique (P. Héroux), de biologie (Séralini, Vélot), pharmacie (Fourtillan), Dr en chimie (Tailliez), témoignent et des centaines de médecins.

———————————————-

« Il n’existe de véritable science que dans le mesurable. » Galilée.

Page 174 du livre du Dr H.Quiquandon « 12 BALLES pour un Véto » Tome II

 » Conformément aux normes de l’OMS, nos laboratoires ont dû, au début de l’année 1975, modifier le stabilisateur contenu dans le vaccin et remplacer le saccarose par du chlorure de magnésium satisfaisant.

Le Pr LC Vincent, et le Dr Quiquandon, s’interrogent, si c’est le vaccin, ou si au contraire ce ne sont pas les produits chimiques qui, en modifiant les constances bioélectroniques de l’organisme déplacent le terrain de l’homme, le rendant réfractaire à la maladie (pas toujours). Mais la bio-électronique permet de mettre en évidence la déviation du terrain chez le vacciné, qui devient plus alcalin et oxydé. Or, ce sont là les coordonnées des terrains cancéreux, leucémiques, voire poliomyélitique.

Les vaccins préparent les maladies de civilisation, c’est dire les maladies à virus, les thromboses ou le cancer.

Deux auteurs américains : Ferebe et Palmer ont montré que l’isoniazide à la dose de 5mg par kilo de poids vif, médicament antituberculeux, avait une action préventive, analogue au B.C.G. On voit bien que c’est le produit chimique (adjuvant de l’immunité) qui modifie le terrain (Pourtant de nombreuses exceptions)…….

—————————————-

Fort des garanties que nous proposerons à notre entourage, personne ne pourra plus dire qu’il ne savait pas.

J’invite mes fidèles abonnés à nous demander les documents mettant en garde les retardataires attirés par le miroir aux alouettes gouvernemental. Mon mail et tél pour les documents, à ceux qui ne veulent pas être qualifiés de complices. jacques.daudon@orange.fr – 04.92.67.05.48

PS – Nous devons par cette contre information faire cesser la comédie

totalement ubuesque que nous jouons à nos frais. Nous avons suffisamment enduré (ruineux) sans que rien ne change. Le problème n’est pas dans le faux prétexte (contagion humain) mais dans les principales causes largement démontrées dans nos documents. Causes supprimées, effets effacés.

Signé : Jacques Daudon

Jacques Daudon nous adresse également une vidéo :

Jouons l’information unis !

4,06 k abonnés
Si nous voulons abréger cette infâme tragique/comédie, il nous faut informer sur les erreurs énormes de nos responsables. Nous ne voulons ni être complices, ni lâches : de simples éclaireurs. Qui nous aime nous suit.
Source : Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.