Joggeuse disparue en Mayenne. Une audition de l’adolescente ce vendredi pour lever les zones d’ombre

Le mystère demeure toujours quant à la disparition durant 24 heures d’une joggeuse mayennaise, lundi 8 novembre 2021. Sa trace a été perdue, peu avant 16 h, à Saint-Brice (Mayenne). Mardi 9 novembre 2021, elle a été retrouvée à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). Depuis, le dispositif gendarmerie a été considérablement revu à la baisse… Et les éléments nouveaux se font attendre. Selon Le Parisien, l’adolescente va être réentendue par les enquêteurs ce vendredi 12 novembre 2021.

Voir la vidéo ICI

logo Ouest-FranceJeudi 11 novembre 2021 17:28 Joggeuse disparue en Mayenne. Une audition de l’adolescente ce vendredi pour lever les zones d’ombre
photo durant un peu plus de 24 heures, une adolescente a disparu. lundi 8 novembre 2021, elle avait quitté le domicile des parents situé à saint-brice pour courir. ne la voyant pas revenir, son père à alerté, en soirée, les gendarmes. mardi 9 novembre 2021, le soir, elle a trouvé refuge dans un kebab de sablé-sur-sarthe.  ©  thomas brégardis / ouest-france

Le mystère demeure toujours quant à la disparition durant 24 heures d’une joggeuse mayennaise, lundi 8 novembre 2021. Sa trace a été perdue, peu avant 16 h, à Saint-Brice (Mayenne). Mardi 9 novembre 2021, elle a été retrouvée à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). Depuis, le dispositif gendarmerie a été considérablement revu à la baisse… Et les éléments nouveaux se font attendre. Selon Le Parisien, l’adolescente va être réentendue par les enquêteurs ce vendredi 12 novembre 2021.

Depuis lundi 8 novembre 2021, une enquête est en cours après la disparition d’une joggeuse mayennaise. Lundi, vers 15 h 50, elle quitte le domicile familial pour courir à proximité de l’habitation. Son père, vers 18 h 40, alerte les gendarmes alors qu’il retrouve des effets personnels de la jeune fille dans la forêt de Bellebranche, à Saint-Brice (Mayenne). Le lendemain, mardi 9 novembre 2021, vers 20 h 30, l’adolescente trouve refuge dans un kebab de Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), à une dizaine de kilomètres de là. Depuis, aucune interpellation n’a été réalisée. La jeune fille doit être réentendue par les enquêteurs ce vendredi 12 novembre 2021, selon le Parisien.

Les résultats des analyses

Dans la forêt de Bellebranche, à Saint-Brice, le téléphone portable de la joggeuse, sa montre connectée et ses écouteurs ont été retrouvés. Ces derniers présentaient des taches. Dans un premier temps, il était question de sang. Ces trois effets personnels ont fait l’objet d’analyses. Pour l’instant, le résultat de celles-ci – notamment au sujet des écouteurs – n’a pas été communiqué par le parquet. Aussi, à Sablé-sur-Sarthe, on sait que les images des caméras de vidéoprotection de la Ville ont été visionnées par les enquêteurs dès mardi soir. On ne connaît pas le résultat de leur exploitation.

Les traces « physiques »

Dans un premier temps, il avait été question par les enquêteurs de la découverte d’une adolescente ensanglantée. Puis, il a été fait état d’« égratignures au visage ». Après avoir été prise en charge au restaurant kebab de Sablé-sur-Sarthe, elle a été évacuée au service pédiatrique du centre hospitalier d’Angers (Maine-et-Loire).

L’adolescente a été vue par un médecin expert auprès des tribunaux et avec pour spécialité la médecine légale.

Le choix des mots de la procureure

Mardi 9 novembre 2021, lors du point presse de la procureure de la République de Laval, Céline Maigné avait annoncé l’ouverture d’une enquête pour enlèvement et séquestration. « Cette qualification d’enlèvement et séquestration est punie d’une peine délictuelle dans l’hypothèse où l’auteur des faits libère volontairement et rapidement la personne retenue. »

Qu’en est-il aujourd’hui ? Dans un communiqué de presse adressé aux médias mercredi soir, à 19 h, la procureure évoque une disparition. « La section de recherches d’Angers et la brigade des recherches de Château-Gontier-sur-Mayenne poursuivent un travail minutieux d’auditions, réquisitions, vérifications pour préciser le déroulement de la journée pendant laquelle la jeune femme a disparu, en se basant notamment sur ses déclarations. »

Aucun portrait-robot, aucune interpellation

Les enquêteurs poursuivent les investigations à partir des propos de l’adolescente (enlèvement par deux hommes qui circulaient en camionnette, elle réussit à s’échapper et à trouver refuge). Le ou les motifs de l’enlèvement sont inconnus. Même inconnue quant à une ou plusieurs agressions.

Mercredi 10 novembre 2021, le jour d’après, « aucune interpellation n’est intervenue ». Aucun portrait-robot n’a été diffusé pour permettre la localisation ou encore l’identification d’un ou de plusieurs suspects. Aussi, aucun véhicule n’a été retrouvé.

La procureure a indiqué, mercredi 10 novembre 2021, que « les investigations sur le lieu des faits touchent à leur fin, ce qui va permettre le désengagement des militaires de la gendarmerie sollicités à cet effet. »

En l’espèce, que ce soit à Saint-Brice (Mayenne) ou à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), en quelques heures, le dispositif est passé de 200 gendarmes… À aucun. Les derniers gendarmes ont quitté Saint-Brice mercredi, vers 18 h.

Ce jeudi 11 novembre 2021 après-midi, des enquêteurs (deux véhicules, équipe cynophile) se sont rendus au domicile familial. Un gendarme de la brigade cynophile a quitté l’habitation avec un sachet en plastique en main. Ce jour, aucune interpellation n’a été réalisée.

Une nouvelle audition

Selon Le Parisien , ce jeudi soir, information confirmée par une source à Ouest-France , une nouvelle audition de l’adolescente est organisée ce vendredi 12 novembre 2021. Elle sera entendue par les enquêteurs de la section de recherche d’Angers. Le but étant de lever ces fameuses zones d’ombre.
Rosemary BERTHOLOM.   

Source : Ouest-France  

BFMTV – La joggeuse disparue puis retrouvée vivante a reconnu « avoir menti » et « ne pas avoir été enlevée »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.