J’accuse !!!

118406671_2534168090219154_4022950497721418323_n

J’accuse !!!

« J’accuse… ! »est le titre d’un article rédigé par Émile Zola au cours de l’affaire Dreyfus et publié dans le journal L’Aurore du , n° 87, sous la forme d’une lettre ouverte au président de la République française, Félix Faure.

Non, aujourd’hui ile ne s’agit pas de cela mais le titre “J’accuse” est toujours d’actualité. Il s’agit d’un livre d’un commandant de police;  Laurent Cassiau-haurie.

C’est avec le recul et l’expérience acquise après 35 ans de carrière et d’épreuves que l’auteur, ancien policier d’investigations, analyse la situation de la société française au travers de problématiques jamais résolues depuis quarante ans, devant l’inertie des responsables politiques et un silence coupable de la population.

Ce livre est un cri du cœur et un appel au retour des valeurs modestes, simples et de bon sens.
Tout ce qu’on a vu, entendu et cru s’éloigne peu à peu, devant les nouveaux paradigmes sociétaux et dogmes économiques. Certes, ils étaient déjà présents mais ne s’imposaient pas comme des évidences. À balayer le pays, la nation, le passé et son identité, on joue avec le feu. À mentir et manipuler, on dissout la parole publique déjà fortement décrédibilisée. À cantonner le débat, le réduire au silence, caricaturer les oppositions, dénaturer les propos, on fabrique de la frustration et de l’aigreur. Il est des moments où l’on ne peut plus se taire, ne rien dire, ne plus attendre.

L’insécurité flagrante, l’islamisation de la société, l’immigration imposée, le déni et l’idéologie, le progressisme, les libertés individuelles rabotées, la souveraineté grignotée tandis que les manipulations et autres mensonges sont dorénavant le quotidien de nos gouvernants sur fond de paupérisation économique. C’est l’avis d’un français moyen qui assume ses propos en toute humilité mais avec fierté.
Il faut nous réveiller et prendre notre destin en main. Ils n’ont plus notre confiance.

C’est une question de survie. Rejeter la fragmentation du corps social par le soutien excessif aux minorités patiemment et inexorablement mis en œuvre au détriment de l’unité et de l’homogénéité de la nation et de la République est un passage obligé. La France et les français ne veulent pas mourir dans une dilution programmée. Mais avant, il faudra éviter une guerre civile qui se rapproche dangereusement.

118406671_2534168090219154_4022950497721418323_n

Pour vous procurer ce livre allez sur le lien ci-dessous

Source : Amazone.fr

Répondre à Anwen Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *