Italie : « le président et le Pape veulent nous mettre dans des ghettos » Gianco Ferreri


Tristan Edelman interview l’avocat italien Gianco Ferreri Tristan Edelman

Auteur(s): FranceSoir A+A

ENTRETIEN — Depuis le 15 octobre dernier, en Italie, le passe sanitaire, dénommé « Green pass », est obligatoire pour tous les travailleurs. Tristan Edelman, membre de Réinfo Covid et élément déclencheur du manifeste des artistes libres a interviewé sur place, dans son cabinet juridique, Gianco Ferreri, l’avocat défendant les soignants en lutte contre cette obligation vaccinale déguisée. Le Défenseur des droits italiens nomme lui-même ces derniers les « dissidents sanitaires ».

Dans cet entretien, Me Ferreri revient sur l’atmosphère en Italie. En adoptant une vision historique et globale de la situation, il aborde entre autres, les questions de la démocratie, de la discrimination, de l’aspect juridique et constitutionnel des institutions, des contre-pouvoirs et actions possibles. L’avocat évoque le rôle de l’Église et de l’Union européenne dans le pays.closevolume_off

Dans la botte italienne, un chiffre est à retenir autour de cette nouvelle loi : le profit tiré des tests faits sur les travailleurs non-vaccinés est estimé à 15 millions par semaine. Le mécontentement général ne cesse de croître, les dockers sont entrés en grève, les places des villes se remplissent de manifestations.

Une interview menée par Tristan Edelman et reprise avec son aimable autorisation, réalisée par Giulia d’Aria.

Voir aussi : Tristan Edelman, chorégraphe : un flashmob de résistance qui vise l’universel

Auteur(s): FranceSoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.