INFO TF1 – Le Gilet jaune Jérôme Rodrigues arrêté pour des soupçons de violences conjugales

jerome_rodrigues-e1414b-0@1xFAIT DIVERS – Selon nos informations, Jérôme Rodrigues, l’une des figures des Gilets jaunes est en garde à vue depuis ce dimanche matin à La-Roche-sur-Yon. Il est soupçonné d’avoir frappé sa compagne alors qu’ils étaient en vacances. Des allégations contestées par cette dernière.

L’ancien commerçant et figure du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a été interpellé ce dimanche matin par les gendarmes de La-Roche-sur-Yon, en Vendée.  Il est soupçonné d’avoir porté des coups à sa compagne, alors que le couple était en vacances dans la commune voisine de Thorigny.

Jérôme Rodrigues, 39 ans, “est en garde à vue depuis ce matin”, a déclaré à l’AFP le procureur de la République à La-Roche-sur-Yon, Hérvé Lollic.

Sa compagne dénonce “un coup de pub”

Selon sa conjointe, interrogée par l’AFP, “il y a eu une dispute verbale, comme n’importe quel couple peut avoir”. Elle assure avoir “fait une crise d’angoisse” et “décidé d’appeler les pompiers pour qu’ils viennent [la] chercher.”

“Suite à cela, le procureur de la République a décidé de faire son coup de pub en plaçant Jérôme en garde à vue. Quand je suis sortie de l’hôpital, on m’a auditionnée, on a tenté de me faire dire un tissu de mensonges, dont celui d’avoir subi des violences conjugales”, a ajouté Jenni, 30 ans, qui dit avoir été hospitalisée environ deux heures. “Je n’ai essuyé aucun coup, il n’a même pas tenté de me lever la main dessus”, a-t-elle encore ajouté, précisant qu’elle n’avait pas téléphoné aux  gendarmes.

Source : LCI

Lire également : Le Parisien –

Jérôme Rodrigues arrêté en Vendée dans une affaire de violences conjugales. La compagne et l’avocat de cette figure des Gilets jaunes dénoncent un « coup de pub » qui serait orchestré par le procureur de La Roche-sur-Yon.

Lire aussi :  huffingtonpost –  Gilets jaunes: Jérôme Rodrigues en garde à vue dans une affaire de violences conjugales                               

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *