INFO OUEST-FRANCE. À Rennes, frappés pour avoir voulu éviter un vol dans le camion de pompiers

fc25ceae1d2987a72660ffa8ca94283b-rennes-violemment-frappes-pour-avoir-voulu-eviter-un-vol-dans-un-camion-de-pompier-en-interventionL’incident a eu lieu lors de l’intervention des pompiers, hier dimanche, au Colombier. | OUEST-FRANCE.

Un couple a été violemment agressé, hier dimanche, en voulant empêcher deux jeunes de voler des affaires dans un camion de pompier en pleine intervention au Colombier, à Rennes. Quand les pompiers ont voulu porter secours au couple, ils ont été copieusement insultés et menacés de mort.

« Ça devient du grand n’importe quoi… », se désole un pompier rennais. Les pompiers sont appelés peu avant 18 h dimanche, pour intervenir pour un feu d’appartement au 7e étage du square du Général-Koenig, près de la dalle du Colombier.

Un témoin de la scène raconte la suite : « Les pompiers étaient en train de ranger leur matériel à l’arrière du véhicule d’intervention quand deux jeunes ont tenté de rentrer dans la cabine du camion ».

Un couple d’une trentaine d’années voit les jeunes monter dans le camion et décide d’intervenir. « Ils leur ont dit que ce n’était pas bien, que c’étaient des pompiers qui étaient en train de sauver des vies ». Pas du goût d’un des voleurs qui assène un coup de poing au visage à l’homme et un coup de pied à la hanche de sa compagne.

Une arme dans le dos de l’agresseur ?

« Les pompiers ont entendu les cris et se sont alors rapprochés du couple pour leur porter secours, poursuit le témoin. Mais l’un des agresseurs les a copieusement insultés et menacé de mort… Il avait aussi sa main dans le dos. On ne savait pas s’il cachait un couteau ou un pistolet. » Les pompiers n’avancent plus. « Mais son complice a bloqué le bras de son ami et lui a dit d’arrêter. Et ils se sont enfuis ».

Prévenue, la police est arrivée quelques minutes plus tard et a tenté de retrouver les agresseurs. En vain. « On n’est pas là pour être agressés, soupire ce pompier. Sauf que ce genre d’incident devient de plus en plus courant. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.