INFO MIDI LIBRE Montpellier : trois ans d’interdiction d’exercer pour le médecin antivax Denis Agret

Il faut saluer le médecin résistant Denis Agret qui a été lourdement sanctionné par l’armada coronazie pour délit de pensée libre.

Denis Agret a pris des positions très radicales contre le vaccin anti Covid-19. / MIDI LIBRE – JEAN MICHEL MART

Le conseil de l’ordre des médecins d’Occitanie lui inflige la sanction la plus élevée prévue par les textes, hormis la radiation définitive. 

La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins d’Occitanie a décidé le 21 avril de condamner Denis Agret, ce médecin montpelliérain, figure du mouvement antivax pendant la pandémie, à trois ans d’interdiction d’exercice professionnel, à la suite de toute une série de procédures et de plaintes qui l’ont visé ces derniers mois.

Le conseil national de l’ordre des médecins lui reprochait entre autres des « manquements à la déontologie médicale », du « prosélytisme antimasques », des positions « radicalement contraires aux préconisations des autorités sanitaires » et des « menaces de mort » proférées contre le directeur de l’ARS Occitanie.

Visé par des procédures pénales

Dans les poursuites engagées, le conseil de l’ordre rappelle aussi que « lorsqu’il s’est présenté devant son conseil départemental, le docteur Agret a enfreint les mesures sanitaires en vigueur, ne portant pas de masque et saluant ostensiblement la main pour saluer ses interlocuteurs ».

Denis Agret, qui avait annoncé fin 2021 qu’il renonçait à son diplôme de médecin, et à exercer sa profession, est également visé par des procédures pénales. Il a été relaxé en février par le tribunal correctionnel de Montpllier pour une partie des faits, notamment pour avoir demandé à des écoliers d’enlever leur masque, et avoir diffusé une photo de la scène sur le web. Auparavant, il avait obtenu en décembre devant la cour d’appel l’annulation d’un certain nombre de mesures de son contrôle judiciaire, comme l’interdiction de manifester ou de s’exprimer sur les réseaux sociaux, où il est particulièrement actif.

Il a depuis été vu à plusieurs reprises dans les manifestations des antivax qui continuent le samedi à Montpellier. Il doit comparaître en juin prochain devant le tribunal correctionnel, pour plusieurs autres infractions. 

Source : Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.