Ils ne nous piqueront pas, ils ne piqueront pas nos enfants ou nos parents !

Notez l’avant dernier paragraphe

Nous sommes de nature pacifiste et non violente à Libre Consentement Éclairé.
Tant que les attaques que nous subissons en restent au niveau des menaces et des insultes, comme avec ce néonazi d’Emmanuel Lechypre (« Les non vaccinés, ce sont des dangers publics (…) On vous vaccinera de force, moi je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Faut aller les chercher avec les dents et avec les menottes s’il le faut ! ».), ou encore avec la militante homosexuelle (elle se présente ainsi), Caroline Fourest (« Non vaccinés récalcitrants : la patience a ses limites »), nous restons calmes, très calmes.

Toutefois, si nous sommes pour la non-violence et la paix dans le monde, et si nous préférons l’entente à la discorde, ce n’est pas à n’importe quel prix.

Et ce n’est certainement pas au prix de la soumission à la tyrannie vaccinale qui se met en place ou à celui de la suppression de nos libertés fondamentales.

« Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune », pas sur le statut vaccinal ou médical !

Notre non-violence, comme la patience, à des limites !
Qu’ils se le disent, tous ces tyrans assoiffés du pouvoir sur les autres et qui veulent décider de ce que doivent être nos existences et notre santé : notre non-violence a des limites !

Celle par exemple de l’inviolabilité de nos corps ou encore celle de l’égalité des droits qui est affirmée dans l’article 1er de la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 » : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. ».

Notre non-violence, comme la patience, a des limites !

Nous nous opposerons totalement, jusqu’au bout, « quoi qu’il en coûte », jusqu’à la dernière goutte de sang et avec « nos dents » s’il le faut, à toute injection d’ARNm ou de cellules de chimpanzés infectées dans nos corps.

Ils ne nous piqueront pas, ils ne piqueront pas nos enfants ou nos parents !

Ce combat nous semble vital, nous ne les laisserons jamais nous injecter de force leurs saloperies et nous ne les laisserons jamais les injecter à nos enfants ou à nos parents !
Nous nous préparons au combat, physique s’il le faut !
Nous nous battrons, nous ne nous soumettrons pas, ils ne nous piqueront pas, ils ne piqueront pas nos enfants ou nos parents !

Nous devons imposer aux politiciens, aux fonctionnaires et aux pseudo-médecins à la solde de Big Pharma, L’INVIOLABILITÉ DE NOS CORPS, Y COMPRIS L’INVIOLABILITÉ MÉDICALE !

Face à ces hordes de barbares d’un nouveau genre qui veulent nous imposer leurs lubies et nous injecter leurs mortels poisons, y compris par la force, nous ne devons pas être isolés, chacun dans son coin.

Notre corps et notre santé nous appartiennent, ils n’appartiennent ni à l’État ni aux fonctionnaires !
Ils n’appartiennent pas plus aux pseudo-médecins masqués qui veulent nous injecter leurs saloperies afin de s’enrichir sur le dos de notre santé et de nos cotisations sociales !

Nous devons prévoir de mettre en œuvre collectivement, mais clandestinement, l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 24 juin 1793 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Et qu’ils se le disent tous : notre patience a des limites !
Ils ne violeront pas nos corps, ils ne nous injecteront pas leurs saloperies !

Pierre Lefèvre

https://ripostelaique.com/ils-ne-nous-piqueront-pas-ils-ne-piqueront-pas-nos-enfants-ou-nos-parents.html

Source : NS2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.