Haute-Loire : trois brigades de gendarmerie devraient fermer

Haute-Loire : trois brigades de gendarmerie devraient fermer

En raison d’une faible activité et d’un redéploiement des forces de gendarmerie sur le territoire, trois brigades rurales devraient fermer l’été prochain en Haute-Loire. Voici lesquelles.

Le lieutenant-colonel Jérôme Patoux, commandant du groupement de gendarmerie du département, réfléchit à la réorganisation des brigades sur le territoire de la Haute-Loire. Ainsi, trois d’entre elles sont menacées de fermeture : les brigades de Pinols, Champagnac-le-Vieux et Monistrol-d’Allier. Et ce peut-être dès l’été 2016.

Direction les gendarmeries alentours

Actuellement, dix gendarmes logent dans ces trois casernes. Les effectifs seraient maintenus dans le département, puisque les militaires rejoindraient pour chacun d’entre eux les centres opérationnels alentours : Langeac, Saugues ou Lavoûte-Chilhac pour les trois gendarmes de Pinols. Bains, Costaros ou Pradelles pour les quatre actuellement à Monistrol-d’Allier. Enfin, ce sera Brioude ou Paulhaguet pour les trois gendarmes positionnés à Champagnac-le-Vieux.

Source : Mon 43

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.