Guyane : Le général Lambert hésite entre Harpie amorphe ou Harpie vivace

Opération Harpie en Guyane.  Lu pour vous sur le site Armée-Média.

http://www.armee-media.com/wp-content/uploads/2013/02/Logosite.gif

Il y a quelques semaines, le général Lambert Lucas révélait dans une note l’inefficacité de l’opération harpie en Guyane, mais en fouillant le net, on le découvre dans un spectaculaire numéro de rétropédalage  sur Guyane 1ère. Que faut-il penser ?  il a eu une révélation entre temps? … il a été fermement invité à modérer son analyse ? … le souverain pontife l’aurait-il menacé d’excommunication ?

Dans le cadre de la lutte contre orpaillage illégal, le général Lambert Lucas, commandant la gendarmerie de Guyane, dans une note que s’était procuré Guyaweb, avait effectué un diagnostic sans appel sur l’inefficacité de l’opération Harpie.

Il est désormais illusoire de prétendre que l’opération Harpie, dont les succès initiaux furent réels, puisse aujourd’hui s’opposer ou même contenir l’afflux massif d’orpailleurs illégaux sur le sol guyanais …

Cette mission … est désormais en perte de vitesse face à la mobilité et l’ingéniosité d’un adversaire de mieux en mieux organisé …

Cette note n’était sans doute pas destinée à être publiée, mais elle l’a été et vous pouvez la lire en cliquant ici.

Les décideurs, en moins de 2 ans, ont diminué les effectifs engagés en forêt guyanaise de plus du quart pour les affecter sur le littoral. Il y a tout lieu de penser que la diminution non négligeable du personnel affecté en forêt n’était surement pas la meilleure décision pour pallier à la vulnérabilité actuelle du dispositif Harpie.

Retenons tout de même que voilà encore un général de gendarmerie qui dit les choses, sans langue de bois.

 Quoi que …,, avec un peu de curiosité, en fouillant sur le net, nous retrouvons notre général, interrogé par Charly Torrès sur ce  dispositif Harpie complétement dépassé, selon ce qu’on a retenu de ses écrits. Qu’elle n’est pas notre surprise d’entendre alors le général Lucas réfuter devant le micro l’inefficacité de ce dispositif.

Quelques extraits :

En 2008, la situation était bien plus critique qu’elle ne l’est aujourd’hui, pour peu qu’elle le  soit ….

… Il y a une augmentation par rapport à l’année dernière dans certains endroits, mais il y a une diminution très importante dans d’autres  … autour de Dorlin, il n’y a quasiment plus de puits, il n’y en a plus dailleurs comme dans d’autres secteurs …

Dans sa lancée, le général Lambert explique qu’il y a eu Harpie 1, Harpie 2 et que Harpie 3,  l’actuel dispositif, n’est peut-être qu’à la fin d’un cycle, qu’il mérite simplement d’évoluer et de s’adapter tout comme le font les orpailleurs clandestins.

La vidéo de l’interview du Général Lambert :

 

(Cliquez sur l’image)

 Dans cette vidéo d’une durée de 7 mn 50, le général fait un numéro d’équilibriste pour convaincre que Harpie est très efficace et ne nécessite que des améliorations pour être encore plus efficace.

On dirait bien du rétropédalage.

Michel Munier

Source : Armée-Média

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.