Guadeloupe : deux gendarmes blessés par des tirs de fusil de chasse

  • inShare

Un gendarme du Groupe des pelotons d’interventions de Pointe-à-Pitre © MAXPPP

Trois gendarmes qui contrôlaient un véhicule suspect près de Pointe-à-Pitre se sont fait tirer dessus dans la nuit de mardi à mercredi. Leurs vies ne sont pas en danger. Des “faits extrêmement graves” pour le procureur adjoint au parquet de Pointe-à-Pitre. Le tireur présumé a été interpellé.

Selon la gendarmerie de Guadeloupe qui communique sur Facebook, le conducteur du véhicule qui faisait l’objet d’un contrôlé” a percuté “violemment et à deux reprises celui des gendarmes” dans la nuit de mardi à mercredi. Ceux-ci ont réussi à l’interpeller ainsi que son complice. Et c’est à ce moment-là qu’une troisième personne a ouvert le feu au fusil de chasse en direction des gendarmes et les a blessés. L’un a été atteint à la marchoire et au bras, l’autre à la main et au bras. Leurs jours ne sont pas en danger.

Selon une source proche de l’enquête, l’affaire s’expliquerait par la volonté des deux premiers hommes de voler les cabris du troisième, le tireur. Celui-ci a été interpellé et placé en garde à vue pour “tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique”. Etienne Thieffry, procureur adjoint au parquet de Pointe-à-Pitre a parlé de “faits extrêmement graves”.

[BLESSURES EN SERVICE] Le mercredi 18 mars, 2015 vers 00 heure 15, sur la commune de Baie-Mahault, une patrouille de trois militaires de la compagnie de gendarmerie de Pointe-à-Pitre contrôle un véhicule suspect dans une impasse.

Le conducteur du véhicule contrôlé percute alors violemment et à deux reprises celui des gendarmes. Alors que les militaires parviennent à interpeller le conducteur ainsi que son complice, une tierce personne ouvre le feu au fusil de chasse en direction des gendarmes et les blesse.

Un gendarme mobile de l'EGM 14/5 de Bourg-Saint-Andéol, déplacé en Guadeloupe depuis le mois de février, est atteint, notamment à la mâchoire et au bras. Un gendarme adjoint volontaire affecté au Psig de Pointe-à-Pitre est également blessé à la main et au bras.

Les deux militaires, âgés de 25 ans, ont été rapidement soignés par les pompiers puis évacués vers l'hôpital de Pointe-à-Pitre. Leur pronostic vital n'est heureusement pas engagé.

Un dispositif de recherche opérationnelle a été déployé par la compagnie de Pointe-à-Pitre, avec le renfort du groupe des pelotons d'intervention, de la cellule d'identification criminelle et de la section de recherches.

Le vice-procureur du tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre et le commandant de la gendarmerie de Guadeloupe se sont rendus sur les lieux.

Au terme d'une rapide et efficace enquête de voisinage,l'auteur présumé des coups de feu a été interpellé à 6 heures à son domicile par le GPI. L'enquête est confiée à la section de recherches.

Le directeur général de la gendarmerie a appelé personnellement les blessés pour leur témoigner sa sympathie et s'enquérir de leur santé.

Gendarmerie de Guadeloupe et des Îles du Nord

Organisme gouvernemental · 1 210 J’aime

· 18 mars, 13:33 ·

[BLESSURES EN SERVICE] Le mercredi 18 mars, 2015 vers 00 heure 15, sur la commune de Baie-Mahault, une patrouille de trois militaires de la compagnie de gendarmerie de Pointe-à-Pitre contrôle un véhicule suspect dans une impasse.

Le conducteur du véhicule contrôlé percute alors violemment et à deux reprises celui des gendarmes. Alors que les militaires parviennent à interpeller le conducteur ainsi que son complice, une tierce personne ouvre le feu au fusil de chasse en direction des gendarmes et les blesse.

Un gendarme mobile de l’EGM 14/5 de Bourg-Saint-Andéol, déplacé en Guadeloupe depuis le mois de février, est atteint, notamment à la mâchoire et au bras. Un gendarme adjoint volontaire affecté au Psig de Pointe-à-Pitre est également blessé à la main et au bras.

Les deux militaires, âgés de 25 ans, ont été rapidement soignés par les pompiers puis évacués vers l’hôpital de Pointe-à-Pitre. Leur pronostic vital n’est heureusement pas engagé.

Un dispositif de recherche opérationnelle a été déployé par la compagnie de Pointe-à-Pitre, avec le renfort du groupe des pelotons d’intervention, de la cellule d’identification criminelle et de la section de recherches.

Le vice-procureur du tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre et le commandant de la gendarmerie de Guadeloupe se sont rendus sur les lieux.

Au terme d’une rapide et efficace enquête de voisinage,l’auteur présumé des coups de feu a été interpellé à 6 heures à son domicile par le GPI. L’enquête est confiée à la section de recherches.

Le directeur général de la gendarmerie a appelé personnellement les blessés pour leur témoigner sa sympathie et s’enquérir de leur santé.

Source : France Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *