Gironde : suicide d’un policier qui était affecté à Bordeaux

En poste à la salle de commandement à Bordeaux, un fonctionnaire de police d’une quarantaine d’années a mis fin à ses jours mardi soir. Il était en arrêt maladie depuis six mois.

C’est un nouveau drame dans les rangs des forces de l’ordre en Gironde. Un policier bordelais s’est suicidé ce mardi soir. « La série noire continue », annonce le syndicat Alternative Police Nouvelle-Aquitaine sur Facebook ce mercredi matin.

Le gardien de la paix travaillait de nuit. Il était affecté à la salle de commandement à Bordeaux, un centre qui répond aux appels 17. Agé d’une quarantaine d’années, marié et père de trois enfants, il était en arrêt maladie depuis six mois

« Une longue descente aux enfers »

Le fonctionnaire de police se serait pendu à proximité de son domicile. Ce sont les gendarmes qui ont découvert le corps de la victime. Selon une source proche du dossier, son geste désespéré serait lié « à une longue descente aux enfers mêlant fatigue et épuisement ». « Notre collègue Stéphane, affecté à la CSP Bordeaux n’a pas trouvé d’autres solutions pour apaiser ses souffrances que de nous quitter », écrit Alternative Police.

« Colère et profonde tristesse« , réagit le syndicat de police, rappelant qu’il s’agit du sixième suicide d’un membre des forces de l’ordre en l’espace de 14 jours.

Un espace de soutien

Le Service de soutien psychologique opérationnel (SSPO, un organisme qui dépend du ministère de l’Intérieur) a mis en place un accompagnement pour les collègues du policier décédé, mais également pour ses proches. De son côté, ASSOPOL rappelle que ses bénévoles et psychologues sont disponibles 24h/24 pour proposer une présence, accompagner, orienter les policiers, gendarmes et agents pénitentiaires en détresse. Cette association née en Gironde et d’envergure nationale rapporte des chiffres alarmants : 45 suicides dans les forces de l’ordre en France depuis le début de l’année. Rien qu’en Gironde, une centaine d’agents ont sollicité le soutient d’Assopol depuis janvier.

à lire aussi Suicides dans la police : un début d’année 2022 catastrophique

Source : France Bleu

bandeau-Asso-APG-1024x91 Resized

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) présente, à sa famille et ses collègues, ses sincères condoléances.

Depuis le 1er janvier 2022 à ce jour, 29 Policiers, 9 Gendarmes, 2 policiers municipaux se sont donnés la mort. Nous publions ci-dessous une liste qui, nous nous l’espérons, ne s’allongera pas comme l’année dernière.

bougie-carree600x400

4 janvier 2022, 1 policier (réserviste) 61 ans, affecté au commissariat de Besançon (25)

14 janvier 2022, 1 gendarme, Yann P. 40 ans, Brigade de Fumay (08)

14 janvier 2022, 1 policière, 23 ans affecté à Lille (59)

14 janvier 2022, 1 policier, Arnold 22 ans, compagnie de garde de l’Élysée Le Kremlin-Bicêtre (94)

15 janvier 2022, 1 policier, 30 ans affecté à la BRIF au sein de la DRPJ (77)

18 janvier 2022, 2 policiers, 36 et 43 ans, affectés à LILLE (59) et Strasbourg (67)

21 janvier 2022, 1 policier, affecté à la CRS de Pau (64)

23 janvier 2022, 1 policier, 22ans, affecté à la BST15 de Marseille (13)

27 janvier 2022, 1 policier, affecté au Commissariat de RENNES (35)

29 janvier 2022, 1 policier, Samuel D., était un policier en fonction à Valenciennes (59)

29 janvier 2022, 1 policier, Pascal M., major de police de 55 ans, en fonction à Herblay (95)

30 janvier 2022, 1 policier, Mickaël, 50 ans à la Police au Frontière (PAF) de Roissy (95)

10 février 2022, 1 policier, affecté à Villepinte (93)

22 février 2022, 1 policière, en fonction à Paris (75)

23 février 2022, 1 policier, en fonction au Centre de Rétention Administrative de OISSEL (76)

25 février, 1 policier, Damien 30 ans, affecté à Paris (75)

04 mars 2022, 1 policier, affecté au Centre de Rétention Administrative de Palaiseau (91)

7 mars 2022, 1 gendarme, 46 ans, affecté à Signy-le-Petit (08)

7 mars 2022, 1 policier, Pierre Yves G. était brigadier-chef au commissariat de Draguignan (33)

16 mars 2022, 1 policière, 43 ans, affecté au S. O. P. (Service d’Ordre Public) d’Évry (91)

17 mars 2022, 1 gendarme, capitaine de Gie, Nadia M. 40 ans, grpt gie de l’Hérault, Montpellier(34)

26 mars 2022, 1 gendarme, affecté à Saint-Martin-Valgagues, (30)

04 avril 2022, 1 policier, affecté à la DDSP de l’Essonne (91)

10 avril 2022, 1 policier Municipal, affecté sur la commune de la vallée des Paillons (06)

22 avril 2022, 1 policier, Thierry brigadier de police à la CRS 33 de Reims (51)

30 avril 2022, 1 policier municipal, âgé de la cinquantaine affecté à MONTS (37)

1 mai 2022, 1 gendarme, maréchal des logis-chef Fernando L., 55 ans, Limoux (11)

17 mai 2022, 1 policier, Affecté au centre de rétention administrative de Vincennes (94)

17 mai 2022, 1 policier, Laurent, affecté au commissariat de Hazebrouck (59)

20 mai 2022, 1 policier, Wolfgang, affecté à la BAC de Livry Gargan (93)

25 mai 2022, 1 policier, Patrick 45 ans, police aux frontières (DIDPAF) de Perpignan (66)

30 mai 2022, 1 policière, Diana 35 ans, affectée police aux frontières (PAF), à Roissy (95)

31 mai 2022, 1 gendarme, Une gendarme, Perrine, âgée de 27 ans affectée à Montaigu (85)

1er juin 2022, 1 gendarme, Grégory, 49 ans affecté à l’EDSR de Versailles (78)

1er juin 2022, 1 policier, Âgé d’une 40 d’années, marié et père de trois enfants salle de commandement à Bordeaux (33)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.