Gendarmerie, Solozard, Pont de Farrou et petits trous…

Politique – Quartier

Beaucoup d'interrogations lors de cette rencontre élus-habitants./Photo DDM.
Beaucoup d’interrogations lors de cette rencontre élus-habitants./Photo DDM.
 

Ce mardi soir avait lieu la réunion de quartier Aumières-Farrou avec pas mal de dossiers chauds évoqués par les riverains face au maire et aux élus municipaux.

Une cinquantaine d’habitants des quartiers Aumières – Farrou ont répondu à l’invitation de la municipalité, salle du conseil municipal, mardi soir. Après que Jackie Pons-Calmettes les aient remerciés d’être venus, ils ont entendu Serge Roques se féliciter de ces contacts directs entre citoyens et élus avant de leur donner la parole. La voirie des divers chemins de ces quartiers a fait l’objet de nombreuses remarques. L’enfouissement des lignes électriques et téléphoniques a aussi été abordé.

Cages à lapins

«Que deviennent la gendarmerie et ses cages à lapins ?», lança un habitant. Serge Roques, constatant que ce chantier n’est pas de la compétence municipale, croit en une reprise des travaux en juillet. Fuse une remarque : «mon terrain n’est toujours pas payé… Si cela restait ainsi, je serais propriétaire de ce qui est bâti dessus…» «Il est de l’intérêt collectif et du vôtre que les travaux s’achèvent» a répliqué le maire auquel il est répondu avec constance : «mon terrain n’est toujours pas payé».

Solozard apparaît une autre préoccupation. «18 000 tonnes sont enfouies chaque année. Le futur quai de transit pourra absorber 10 000 tonnes. Que fait-on des 8 000 tonnes supplémentaires dont 385 des fumiers de l’abattoir ? Le ramassage des ordures étant ce qu’il est, en 2014, le centre de tri de Figeac a rejeté 876 tonnes amenées de Villefranche, entraînant un coût supplémentaire de 113 000 €» a annoncé un participant. «C’est un problème du SYDOM» a répondu Serge Roques, affirmant que Solozard, quoiqu’il arrive sera fermé au 31 décembre 2019 et peut-être avant. Quant aux fumiers de l’abattoir une solution d’épandage est trouvée. Pour le Pont de Farrou, autre objet de discussion, le maire a exprimé le vœu qu’il soit mis en place rapidement : «il faut qu’il se fasse le plus rapidement possible. Il faut accepter des contraintes afin d’améliorer les choses. On a la chance que le Département ait bloqué les fonds pour le faire et accepte de mettre en place des itinéraires évitant le pont. Il suffira de bien signaler ces itinéraires.»

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.