Gendarmerie : se réapproprier le territoire

201803091310-fullLe commandant Conrad et le major Stolfo souhaitent une participation accrue des élus et citoyens volontaires./ Photo DDM R. F.

L’inspection annuelle de la Communauté de brigade (COB de Lombez-Samatan-Saramon), par le chef d’escadron Reynald Conrad, commandant la compagnie d’Auch, s’est déroulée le 6 mars devant de nombreux élus de la circonscription, accueillis par le maire de Saramon.

C’est le major Stolfo, commandant la COB (unité armée de 16 militaires qui seront présentés), qui faisait l’énoncé du bilan de l’année 2018 : plus de 14 000 heures consacrées à l’ordre et à la sécurité publique, 2 800 heures à la sécurité routière et 6 700 heures à la police judiciaire.

Cet engagement important des militaires de l’unité et leur présence sur le terrain ont participé directement aux bons résultats obtenus par la COB : une baisse de 20 % des cambriolages, avec 72 faits contre 91 en 2016. Le taux d’élucidation des cambriolages est également bon avec 12,50 %, contre 7,55 % au niveau national. La lutte contre l’insécurité routière a été également intensifiée avec une augmentation de 61 % de la répression des infractions graves génératrice d’accidents (téléphone au volant, non-respect des priorités, de la signalisation routière, etc.), en clair tous les comportements qui sont le plus souvent à l’origine d’un accident. Ainsi que 282 infractions en ce domaine relevées en 2016, la COB est passée à 456 en 2017.

Le commandant de compagnie d’Auch, par ce résultat, démontre que le travail est encore long pour modifier le comportement de certains automobilistes qui considèrent la route comme un terrain de jeu.

Les élus ont découvert les nouveaux outils, tablettes et smartphones de «Néogend» qui dotent chaque militaire, pour plus d’autonomie et d’information. Également, la main courante mise en place au 1er février. C’est aussi l’arrivée du gendarme référent et du citoyen volontaire dans les communes.


Une brigade numérique

Le lancement de la brigade numérique de gendarmerie a été annoncé. L’unité située à Rennes fonctionnant 7j/7j et 24 h/24 h et offre un large service à la population.

Besoin de contacter la gendarmerie : de réponses concernant certaines démarches administratives, judiciaires, spécifiques, d’une information sur le recrutement ? Depuis le 27 février, la brigade numérique est là pour y répondre. Implantée à Rennes, mais compétente pour recevoir les sollicitations de toute la France, son rôle est de favoriser, via le numérique, le contact avec la population. Les 20 militaires qui composent cette brigade parlent plusieurs langues (espagnol, anglais, italien et allemand). Elle est joignable par tchat depuis Facebook, twitter ou le site gendarmerie. interieur. gouv. fr

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.