Gendarmerie et police municipale sur le marché pour une opération de sensibilisation

Les gendarmes ont été à la rencontre des habitants pour les sensibiliser à la lutte contre les cambriolages.? - photo r.m.

Les gendarmes ont été à la rencontre des habitants pour les sensibiliser à la lutte contre les cambriolages.? – photo r.m.

Dans le cadre des Rencontres de la sécurité intérieure, gendarmes et policiers municipaux sont allés à la rencontre des Arédiens sur le marché. Objectif : accentuer la prévention dans la lutte contre les cambriolages.

Vendredi matin, des patrouilles de gendarmerie ont sillonné les allées du marché de Saint-Yrieix dans un but préventif et informatif. En participant pour la première fois aux Rencontres de la sécurité intérieure, organisée par le ministère de l’Intérieur dans toute la France, en fin de semaine dernière, les forces de l’ordre arédiennes ont sensibilisé les habitants à la lutte contre les cambriolages. « La population est confrontée à des délits d’appropriation que représentent les cambriolages ou les vols dans les commerces. Il s’agit de donner des clés pour se prémunir et réduire les risques de délits en étant tous acteurs de notre propre sécurité », explique le chef d’escadron Christophe Hermand, commandant de la communauté de brigades de Saint-Junien dont dépend le secteur de Saint-Yrieix. Un secteur qui a été touché en septembre dernier par un vague de cambriolages qui a donné lieu a des contrôles renforcés.

Des mesures de bon sens

Pour prévenir ces délits, les gendarmes ont rappelé l’existence d’un certain nombre de mesures de bon sens à mettre en ‘uvre. Comme protéger son domicile par un système de fermeture fiable, être attentif à ses clés, être vigilant sur les accès de son domicile ou ne pas laisser ses objets de valeur en évidence. En cas d’absence prolongée de son habitation, la gendarmerie propose depuis plusieurs années l’opération “Tranquillité vacances” lors des périodes de vacances scolaires. Durant cette absence préalablement signalée à la brigade, des patrouilles pour surveiller l’habitation en question seront organisées. « La solidarité de voisinage doit aussi fonctionner. Les gens doivent communiquer en signalant leurs absences aux voisins. Il s’agit d’une précaution de bon sens », ajoute le commandant Christophe Hermand. Et de rappeler qu’en cas d’élément suspect, « il ne faut pas hésiter à appeler le 17. C’est gratuit. »

Concernant les cambriolages qui touchent les commerces et les entreprises, des correspondants implantés dans chaque communauté de brigade et le référent sûreté (qui peut aussi réaliser des consultations pour les particuliers) apportent des conseils dans la prévention technique de la malveillance. « À partir de l’état des lieux d’un site, il s’agit de mettre en cohérence les infrastructures adéquates pour une meilleure protection, comme l’installation de caméras ou d’alarmes. »

Les gendarmes qui effectuent régulièrement des opérations de sensibilisation concernant les dangers d’Internet, appellent également à la vigilance pour le faux démarchage assez répandu dans la région et qui cible en particulier les personnes âgées.

« La vidéoprotection, un élément de dissuasion »

Pour lutter contre tous ces délits, la ville de Saint-Yrieix peut aussi s’appuyer sur son système vidéoprotection. « C’est une clé supplémentaire importante pour les forces de l’ordre. C’est un élément de dissuasion et parfois même d’investigation en cas de nécessité », précise le commandant Hermand.

Pour la police municipale de Saint-Yrieix, qui a également pris part à cette opération de prévention organisée vendredi matin sur le marché, « le système de vidéoprotection a fait ses preuves. Il a déjà permis de résoudre un certain nombre de faits ».

Mis en place en 2012, ce système va d’ailleurs prochainement s’étoffer avec l’installation d’une nouvelle caméra au jardin du Moulinassou. L’extension de la vidéoprotection est également envisagée, en dehors du centre-ville, au niveau des entrées et des sorties de l’agglomération.

Source : Le Populaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *