Gare au COVID // Gautier sans H – Parodie Brassens coronavirus

1,35 k abonnés
Le Coronavirus… Mieux vaut en rire que l’attraper ! GARE AU COVID, une parodie de Brassens sur le Covid 19 par Gautier sans H dispo sur Spotify, Deezer, Itunes… ▶️ https://gautiersansh.fanlink.to/confi…
Source : Youtube
Il existe une autre parodie de la chanson “Gare au Gorille” de Brassens, celle ci s’intitule Gare au Délire dont nous reproduisons ci-dessous les paroles :

Un rhume, pas même une grippe,

et la Terre elle-même éternue…

 

Gare au délire

Il se dit chez les alertés

Que cette histoire de virus

Serait bien plus sophistiquée

Et truffée d’épines de cactus.

Il terrorise tout le monde

C’en est à craindre l’infarctus

Et l’angoisse est tellement profonde

Que chacun tremble pour son anus

Gare au délire

Il nous est parvenu de Chine

Où l’on imaginait le pire

Ni une ni deux, mieux qu’l’aspirine

Deux hôpitaux fallait construire

C’est en dix jours que le premier

Sortit de terre sous nos yeux

Il prit le nom halluciné

« De la montagne du dieu du feu »

Gare au délire

Et c’est bien ce qui se passa

De l’angoisse naquit la folie

Mettant le feu dans les médias

En quête de buzz à tout prix

D’un gros rhume aux symptômes mineurs

Ils firent une grippe catastrophique

Semant panique, troubles et terreur

D’où nait le délire médiatique

Gare au délire

Des médecins généralistes

Habitués aux grippes tueuses

Crièrent aux propos alarmistes

Dénoncèrent les infos trompeuses

Ils avancèrent des chiffres clairs

Disant qu’la grippe tuait bien plus

Que personne n’en faisait mystère

Pourquoi les prendre pour des gugus ?

Gare au délire

Aux médecins généralistes

On opposait en épilogue

Ici, épidémiologistes

Là, corrompus infectiologues

Qui du haut de leur grand savoir

Raillaient leurs confrères de terrain

Force doit rester au Pouvoir

Sans quoi on choit dans le bousin

Grâce au délire

Le résultat, à notre grand tort

C’était de n’y comprendre rien

C’est alors que les croque-morts

Prirent le visage de la Buzin

De Philippe, de Macron, des leurs

N’ayant en tête que le vaccin

Jouant du virus et d’la peur

Pour en user en mode malsain

Gare au délire

Crise financière, retraites, climat,

Le nucléaire, les Gilets Jaunes,

Municipales : branl’bas d’combat

Du corona ils firent l’axiome

Avant, Macron s’inquiétait pas

Les masques profitèrent aux voisins

Comme deux ronds d’flan on s’retrouva

A peine moins buses que la Buzin

Grâce au délire

Ils accentuèrent la panique

Imposèrent le confinement

Nous exposant aux flics sadiques

Pour le moindre petit déplacement

Plus de violence, de gens à terre

De divorcés et de ruinés

Moins de défenses immunitaires

Plus de morts et de suicidés

Grâce au délire

On espérait qu’avec l’été,

Le ciel, le soleil et la mer

La Raison allait l’emporter

Amèrement ce fut le contraire

D’une courbe plate ils firent une vague

Et sur la panique ils surfèrent

Faudrait pas croire que c’est une blague

Un couvre-feu ils imposèrent

Gare au délire

Foi d’infectiologues officiels

A la réputation indemne :

Le confinement est plus mortel

Que le virus honni lui-même

Chacun chez soi est interné

Sous le prétexte d’un péril grave

Ils disent, ces fous, ces pieds nickelés

« C’est pour votr’ bien », futurs esclaves

Gare au délire

D’un point de vue de santé publique

Traitant d’une maladie bénigne

C’est l’honneur de la politique

De rejeter le choix indigne

De transformer un rhume mineur

En grippe qui en grand nombre tue

Semant panique, troubles et terreur

Au point qu’la Terre elle-même éternue

(ou : Et la Terre elle-même éternue)

Grâce au délire

Nota bene :

“les auteurs proposent le texte de la parodie du Gorille “Grâce au délire” pour que tout interprète qui le souhaite puisse se l’approprier, et pour si possible en faire une vidéo et la publier sur internet”.  Merci à tous les artistes qui voudront s’y essayer de m’adresser leurs vidéos.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *