Fraude institutionnelle. La présidentielle 2022 est entièrement frauduleuse. Les explications

[Source : FraudWatchFrance]

De 00:00 à 4:12 – La fraude électorale institutionnelle ou la question des inscrits en surnombre et des fausses statistiques de l’INSEE. Des contrefeux et autres explications fantasques fournies par le régime qui ne résistent pas à une analyse statistique sérieuse pour laquelle la constitution d’un réservoir de 10 millions de voix frauduleuses devient très probable.

De 4:12 à 4:40 – Une démonstration par l’exemple avec la commune de Jean Lassalle où il y a plus d’inscrits que de citoyens français majeurs.

De 4:40 à 11:06 – Complicité dans le crime de haute trahison perpétré par les représentants de l’INSEE, du Ministère de l’Intérieur et du Conseil Constitutionnel. Leur nécessité de toujours frauder plus pour compenser le rejet massif par la population des candidats qui lui sont imposés par le régime.

De 11:06 à 16:36 – Les parades que les institutions ont déployées pour ne pas être démasquées et les preuves que nous mettons à disposition de tous.

De 12:48 à 14:09 – Un piège tendu à ceux qui doutent honnêtement ou l’arnaque Ariel Weil à Paris, ce représentant de l’agence de notation bancaire Moody’s qui a produit des évaluations frauduleuses à l’origine de la crise des Subprimes en 2008 !

De 16:36 à 20:40 – La nécessité de s’organiser pour ouvrir la boîte de Pandore.

De 20:40 à 25:39 – Le rôle objectif d’une ingénierie sociale qui ne parvient plus à masquer la fraude institutionnelle.

De 25:39 à 27:55 – La corruption des élus et l’avertissement aimable que nous leur lançons.

De 27:55 à 45:19 – Un aspect important que nous relevons mais qui n’est pas nécessaire à notre démonstration: le symbolisme par le délire numérologique ou comment le régime signe son crime et affiche son mépris envers la population (rendant ainsi ses chiffres surréalistes encore moins crédibles).

De 45:19 à 47:31 – Ce n’est pas nous qui le disons, ils s’en chargent eux-mêmes ! Ou la démonstration très inspirée de madame Christine Lagarde alors à la tête du FMI.

t.me/GroupeAnonyme
t.me/FraudWatchFrance
t.me/TintinInWonderland
Twitter: @FraudWatchFR

Source : Nouveau monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.