Finistère. Une série d’arnaques à la carte bancaire

Hier, au centre Leclerc de Pleuven.

Hier, au centre Leclerc de Pleuven. | Pierre Fontanier

Deux hommes ont été interpellés samedi au centre Leclerc de Pleuven. Ce moyen de vol se développe dans le Sud-Finistère.

14 h 30, samedi au centre Leclerc de Pleuven, dans le Finistère. Les vigiles repèrent une Volkswagen Passat bleue sur le parking. Elle a été identifiée le 25 février par les gendarmes de Fouesnant, après le dépôt de plainte d’une personne pour un usage frauduleux de sa carte bancaire. Vigilants, les agents de sécurité préviennent les gendarmes.

Deux hommes interpellésIls interpellent un homme dans la voiture, un second dans l’hypermarché. D’après les témoignages recueillis sur place, après avoir observé une personne âgée en train de composer son code lors du paiement en caisse, ils se seraient apprêtés à lui voler sa carte bancaire. Les deux hommes et leur voiture correspondent au signalement de la première plainte.

Placés en garde à vueInterpellés, ils sont placés en garde à vue à la gendarmerie de Fouesnant, où ils se trouvent toujours ce dimanche. Ils disent être polonais, ne pas parler français et être âgés de 32 et 33 ans. Les gendarmes font appel à un interprète, mais les hommes ne s’expriment pas davantage.

À Quimper ces dernières semainesCe type d’arnaque se développe dans le Sud-Finistère. Des faits similaires ont été constatés ces dernières semaines par les policiers de Quimper. Le samedi 27 février, une dame âgée de 60 ans termine ses courses lorsqu’elle est abordée par un couple. Il lui demande si elle peut le conduire à l’hôpital. Elle accepte et les deux complices lui auraient subtilisé sa carte bancaire pendant le trajet. Peu de temps après, elle constate plusieurs retraits, pour un préjudice de 5 500 €. Son code confidentiel aurait été relevé lorsqu’elle faisait ses achats dans la grande surface. D’après une source proche de l’enquête, les deux Bulgares circulaient dans un break Passat bleu…

Être attentif à son codeLe 5 mars, ce sont deux femmes qui demandent à une personne âgée de les conduire à l’hôpital, précisant qu’elles sont enceintes de deux mois. Elles lui subtilisent 4 700 € de la même façon. Police et gendarmerie recommandent d’être attentif en tapant son code.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.