Finistère : plusieurs gendarmes agressés au cours du week-end

Ce week-end, des gendarmes ont été agressés au Folgoët et à Landéda. Ils présentent des blessures légères. Le préfet du Finistère dénonce des « violences inacceptables ».

Plusieurs gendarmes ont été agressés au cours d’opérations de contrôle dans le Finistère, entre le vendredi 29 septembre et le dimanche 1er octobre. (Illustration ©Côté Quimper)

Des violences ont été commises à l’encontre de gendarmes dans le Finistère au cours du week-end dernier.

Dimanche 1er octobre, à 22h30, la gendarmerie a réalisé des contrôles routiers dans le centre de la commune du Folgoët. Deux militaires ont été agressés à l’arme blanche par un individu ivre qui refusait de se soumettre à un test d’alcoolémie. Dans un communiqué, la préfecture indique :

L’auteur de l’agression a porté un coup de couteau à la main et deux coups de couteau à l’abdomen d’un des gendarmes. Seul le port du gilet pare-balle ainsi que le sang froid et l’efficacité des militaires, qui ont réussi à maîtriser et à interpeller le forcené, ont permis d’éviter le pire.

Il fonce sur les gendarmes à Landéda

A Landéda cette fois, dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 septembre, lors d’une autre opération de contrôle, un individu a refusé de s’arrêter à l’injonction des gendarmes :

Au lieu de ralentir, il avait dirigé délibérément son véhicule sur deux militaires, qui avaient dû s’écarter pour ne pas être percutés par le véhicule. Le véhicule en fuite avait ensuite percuté un véhicule de gendarmerie avec à son bord un troisième militaire pour finir sa course par une sortie de route deux kilomètres plus loin.

Ces fait n’ont occasionné que des blessures légères pour les militaires concernés, mais « les conséquences de ces actes auraient pu être bien plus tragiques ».

Le préfet « dénonce ces violences inacceptables contre les forces de l’ordre et réaffirme son soutien aux gendarmes dans l’accomplissement de leurs missions, au service de la sécurité de tous ».

Source : Actu.fr

bandeau APG

L’APG souhaite un prompt rétablissement à nos camarades blessés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.