Fermeture des groupes de soutien au professeur Raoult sur Facebook : une censure qui cache son nom

068_AA_05092018_807289_0acebook, juge et partie dans l’affaire des contenus “inappropriés”. Photo © Emin Sansar / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Facebook, juge et partie dans l’affaire des contenus “inappropriés”. Photo © Emin Sansar / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Fermeture des groupes de soutien au professeur Raoult sur Facebook : une censure qui cache son nom

Par

Publié le 08/12/2020 à 14:00
Chapô

Ces dernières semaines, de nombreux groupes du réseau social Facebook ont été victimes de fermetures subites, non justifiées. En ligne de front, des groupes de soutien au professeur Didier Raoult, souvent décrié pour ses positions sur l’hydroxychloroquine et la mauvaise gestion de l’épidémie par le gouvernement macroniste.

« Votre publication ne respecte pas les standards de la communauté ». Voilà ce qu’un administrateur d’un groupe Facebook est susceptible de recevoir à tout instant, avant de voir sa page fermée, souvent définitivement. Le samedi 24 octobre, le principal groupe de soutien à Didier Raoult, s’est vu désactivé avant qu’il ne soit réactivé le lundi 26 octobre, grâce à une mobilisation sur les réseaux sociaux et un relais massif sur de nombreux médias. Le 27 novembre, c’est le second groupe de soutien au professeur qui s’est retrouvé suspendu. Avec pas moins de 310 000 membres à son actif, le groupe créé en mars 2020 a été clos pour avoir partagé la plainte de Maître Brusa concernant le port du masque pour les enfants. Qualifiée d’anti-masque, cette plainte déposée auprès du procureur de la République de Paris par l’avocat et son association Réaction-19 avait provoqué quelques remue-ménages, voire des accusations de complotisme pour certains médias.

Une sanction injustifiée

Céline Diaz, administratrice du groupe, ne comprend pas cette suppression. « Au début nous partagions des publications du professeur Raoult qui ne traitaient pas seulement du traitement mais plus largement des publications qui essayaient d’atténuer les craintes et d’apaiser les gens. Au fur et à mesure on s’est retrouvés de plus en plus violemment confrontés à la censure, sans pour autant partager d’articles ouvertement complotistes puisque nous ne sommes pas portés là-dessus, mais par exemple des vidéos du docteur Louis Fouché qui sont continuellement censurées. » Ce jeune médecin anesthésiste-réanimateur, en poste dans l’un des quatre établissements de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseillais, est pourtant régulièrement l’invité de CNews ou encore FranceSoir. Lors de l’annonce du reconfinement, il préconisait de cibler les mesures sur les personnes à risque plutôt que de les appliquer à l’ensemble de la population française. « Il faut donner des masques FFP2 aux gens qui sont âgés, aux gens qui sont fragiles, immuno-déprimés, qui ont des comorbidités, hypertendus, diabétiques ou obèses, et même à ceux qui ont peur. » déclarait-il alors. Des positions qui semblent poser problème à Facebook puisque Céline Diaz assure avoir reçu un message de l’entreprise américaine, justifiant la suppression d’une vidéo

Lire la suite : Valeurs actuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *