Etat d’urgence dans la Somme : 10 perquisitions depuis le 14 novembre

Depuis la mise en oeuvre de l’état d’urgence le 14 novembre, 10 perquisitions ont été menées dans le département de la Somme, dont 6 en zone police et 4 en zone gendarmerie.

© © T.Bordas / Maxppp Depuis la proclamation de l'état d'urgence, des dizaines de perquisitions administratives ont été menées partout en France comme ici à Toulouse.© © T.Bordas / Maxppp Depuis la proclamation de l’état d’urgence, des dizaines de perquisitions administratives ont été menées partout en France comme ici à Toulouse.

Le 14 novembre dernier, le Président de la République a décrété l’état d’urgence sur tout le territoire national pour douze jours. En vertu de la loi du 20 novembre 2015 relative à l’état d’urgence1, cette durée est prolongée de trois mois à compter du 26 novembre.
Dans un communiqué Nicole KLEIN, préfète de la région Picardie, préfète de la Somme, rappelle que l’instauration de l’état d’urgence confie aux préfets des pouvoirs spécifiques, parmi lesquels celui d’autoriser des perquisitions administratives lorsqu’il existe des raisons sérieuses de penser qu’un lieu est fréquenté par une personne dont le comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre publics.
Depuis le 14 novembre, 10 perquisitions ont été menées dans le département de la Somme, dont 6 en zone police et 4 en zone gendarmerie.

La préfète indique en outre dans le communiqué, que cette procédure dérogatoire continuera d’être engagée chaque fois que nécessaire,
après un examen approfondi et au cas par cas des situations par la préfète.

Les chiffres dans le département de l’Oise

Au 26 novembre, 35 perquisitions administratives ont été effectuées dans le département : 23 en zone gendarmerie, 12 en zone police.

Source : FR3 Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.