Epidémie de problèmes cardiaques chez des sportifs

Publié le 15 octobre 2021 par Olivier Demeulenaere

“Roger ! Allez, lève toi, tout le monde te regarde ! Eh merde… il est encore mort”

Un odieux complotiste d’estrême-drouâte, raciste et méchant -que je ne connais ni d’Eve ni de Mohamed, je tiens à le souligner- a fait preuve de mauvais esprit.

Figurez-vous qu’il a compilé une liste de problèmes de santé… affectant des sportifs au cours des deux derniers mois et a publié le tout sur Facebook.

Lien : https://www.facebook.com/pascal.masarotti.9/posts/2937281099854919

Comme ça. Il s’emmerdait chez lui, le dimanche…

Cet homme est déséquilibré, c’est une évidence.

En outre, il convient de rappeler les formules de politesse (ou de sodomie, c’est vous qui voyez) pratiquées par la vraie presse, comprendre le Monde, Libération, le Nouvel Obs, BFMerde, Rance Inter, Radio Paris, etc.

Corrélation n’est pas causalité.

Merde quand même.

Eh oui ! Qui nous dit que ces individus très jeunes, en pleine forme, entraînés, pratiquant du sport et de la compétition à haut niveau, ont été blessés par les produits couillonavirants vaccins ?

Hein ? Qui nous le dit ?

Mais personne, justement !

Si ça se trouve, ils sniffaient tous de la coke le samedi soir en boîte de nuit, se défoncaient au speedball, aux poppers, avant de partouzer en avalant du Viagra, et picolaient comme des trous en mangeant des kebabs-mayo à l’huile d’arachides avant chaque match.

Oui, mesdames messieurs ! Tout est possible. Le vice est partout ! Même et surtout dans les vestiaires… Toute cette testostérone, ces muscles durcis, cette sueur ! N’en jetez plus ! Votre string est en train de lâcher !

Bref, calmons-nous… Je recopie le tout, on ne sait jamais… Ca pourrait toujours servir.

Le coviterroriste va même jusqu’à fournir les liens vers les articles de presse concernés.

Ce qui est scan-da-leux.

Je vous invite à dénoncer cet homme, en écrivant à :

Olivier Variant

Chez Gérald Moussa Darmanin

93 rue Lauriston 75016 Paris

Covidémence.com, le 15 octobre 2021

Source : Olivier Demeulenaere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.