Droit de réponse relatif à l’article “les familles d’une brigade se gèlent depuis le 28 décembre…”

Suite à l’article paru sur le journal “profession-gendarme”  le Lt-colonel Lambert, chef du Cabinet – officier communication de la région Picardie fait parvenir à notre rédaction ce droit de réponse :

DROIT DE REPONSE RELATIF A L’ARTICLE « LES FAMILLES D’UNE BRIGADE SE GELENT DEPUIS LE 28 DECEMBRE… »

Un article paru le 10 janvier 2014 fait état d’un problème technique qui prive les militaires de la brigade territoriale autonome de CHAUMONT EN VEXIN (60) ainsi que leurs familles, d’eau chaude et de chauffage. Si les faits sont avérés, l’article en question présente la situation de manière parcellaire et erronée.

L’avarie qui s’est déclarée dans la nuit du 28 au 29 décembre 2013, au sein des locaux de la brigade de CHAUMONT EN VEXIN, est liée à un grave problème d’alimentation électrique de la caserne par le réseau ERDF. Cet incident d’origine externe a provoqué une panne totale de la chaudière collective.

Cette situation préoccupante qui a été prise en compte dès le départ par le service des affaires immobilières du groupement de l’Oise et le bureau de l’infrastructure et du logement de la région de gendarmerie de Picardie, devrait être solutionnée au plus tard le jeudi 16 janvier 2014.

Ce type d’incident heureusement exceptionnel et les désagréments qui en découlent, constituent une priorité pour l’ensemble de la chaîne hiérarchique. Pour autant, et malgré la célérité des procédures d’urgence mises en oeuvre, certains délais d’intervention et de commande de pièces sont incompressibles.

Il a en effet été nécessaire de procéder au remplacement de certaines pièces pour réaliser un diagnostic exact de l’avarie de la chaudière. Une fois cette panne identifiée, l’accord a immédiatement été donné par la région à la société de maintenance pour qu’elle commande les pièces nécessaires auprès de sa maison mère. Entre temps, le groupement de l’Oise a fourni des chauffages d’appoint aux familles.
La réparation qui doit donc intervenir au plus tard jeudi, a nécessité préalablement une intervention d’ERDF pour mettre un terme au problème de surtension délivrée par le réseau électrique, à l’origine de la panne.

Si chacun déplore les problèmes rencontrés par les militaires de la brigade de CHAUMONT EN VEXIN et leurs familles, la compagnie de MERU, le groupement de l’Oise et la région de gendarmerie de Picardie se sont mobilisés pour faire en sorte que cette situation exceptionnelle soit réglée le plus rapidement possible et de surtout de manière pérenne.

Lieutenant-colonel LAMBERT
chef du cabinet – officier communication
Région de gendarmerie de Picardie
107 rue d’Elbeuf
80030 Amiens Cédex 1

Lire le droit de réponse au format pdf : Réponse Chaumont en Vexin

ou cliquer sur l’image ci-dessous :

Droit de réponse RGPICARDIE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *