Dr Elizabeth Eads : « Ce sont les doublements vaccinés qui créent tous ces nouveaux variants ! Attention, les troisièmes doses de rappel contiennent 100 microgrammes, ce qui équivaut à 1 milliard de protéines de pointe synthétiques !!! »

La Dre Elizabeth Eads est de retour pour nous tenir au courant des dernières infos relatives à la médecine. Le Dr Eads traite des patients qui ont reçu une injection avec ces soi-disant « vaccins » expérimentaux contre le Covid. Le Dr Eads est témoin des histoires d’horreur concernant le traitement des personnes non vaccinées qui ont été rendues malades par des personnes « entièrement vaccinés ». Le carnage a continué après que les vaccinés et non vaccinés se soient réunis pour Thanksgiving. Ils se sont présentés dans ses salles d’urgence du nord de la Floride le lendemain avec toutes sortes de problèmes liés aux injections qu’Eads appelle simplement désormais des « armes biologiques ». Voici ce qu’Eads explique : « Le lendemain de Thanksgiving et tout au long du week-end aux urgences, nous avons vu toutes sortes de symptômes de personnes non vaccinées. Nous avons vu des douleurs thoraciques, une crise cardiaque. . De la tête aux pieds . . . des éruptions cutanées, et pour la première fois en 25 ans de carrière, j’ai vu un patient arriver avec une rupture du ventricule gauche. C’est un muscle cardiaque rompu, et il a dû immédiatement subir une opération à cœur ouvert. Ce patient s’est avéré être « entièrement vacciné » et a également reçu la dose de rappel dans la semaine précédant le voyage. C’est très préoccupant. Nous assistons à une augmentation à travers le pays de douleurs thoraciques, mais aussi des morts cardiaques subites. On assiste à des myocardites et péricardites, que vous soyez vacciné ou non vacciné, avec les vaccins contre le Covid. Cette rupture, nous pensons, provenait d’un patient qui avait reçu la 3 -ème dose de rappel qui a eu la rupture à cause de la protéine de pointe synthétique qui était dans cette troisième injection. Tout cela est extrêmement préoccupant. Il existe également des problèmes de transmission des protéines de pointe. . .Pfizer laissait entendre que dans ses études qu’il y avait une possibilité de transmission. C’est vrai, c’est dans les documents. Vous pouvez retirer l’approbation de la FDA et voir qu’il y a eu énormément de transmission. »

Mais ce qui est très grave, c’est la transmission du vacciné au non vacciné ? Le Dr Eads dit : « Absolument, c’est fou ! »
Les « gens complètement vaccinés » avec les doses de rappel, augmentent-ils la propagation de l’infection vers les non vaccinés ? Eads dit ceci : « C’est exact, car nous savons que les doses de rappel contiennent 100 microgrammes, ce qui équivaut à environ un milliard de protéines de pointe synthétiques produites dans le corps. Les injections initiales de Covid étaient de 30 microgrammes, puis de 50 microgrammes, mais les doses de rappel contiennent près de 100 microgrammes. Ainsi, vous obtenez deux fois plus d’ARNm synthétique et vous fabriquez deux fois plus de protéine de pointe synthétique. Nous l’estimons à des milliards. . . C’est très préoccupant. Ces caillots sanguins sont causés à la fois par l’oxyde de graphène, qui agit comme une lame de rasoir dans les vaisseaux sanguins. Il coupe les vaisseaux sanguins, provoquant la coagulation du sang, et la protéine de pointe synthétique dans l’enveloppe d’ARNm qui fabrique des intraoculaires circule dans le corps et provoque . . . de nombreux dommages cardiaques myocardiques. Ces anticorps et macrophages qui entourent ces protéines de pointe perforent en fait les cellules des muscles cardiaques et causent des dommages. »

Voici ce que le Dr Eads affirme également : « Vous vous attendez à voir des patients qui ont reçu les vaccins et qui ont un déficit immunitaire et à contracter des virus. Par définition, ce sont les mutations. Ce sont les gens qui ont été vaccinés.
Le Dr Eads dit également qu’il y a des éléments du SIDA et du VIH dans certains des soi-disant vaccins qui, selon le Dr Eads, sont en réalité une arme biologique. Le Dr Eads met en garde contre une « énorme augmentation des cancers dans tous les domaines » en raison des soi-disant vaccins. Le Dr Eads dit également que les médecins sont incités à prendre des décisions qui tuent les patients dans les hôpitaux. Dans les hôpitaux, on incite les soignants également à ne plus s’assurer que les patients se rétablissent, mais essentiellement à « assassiner des patients » pour collecter de l’argent du gouvernement, selon l’expérience de premier plan du Dr Eads.
Désormais, les mondialistes du Deep State incitent frénétiquement la prise d’une troisième injection de rappel. Voici le conseil d’Eads : « Ne prenez pas le rappel, absolument pas, et je ne recommande pas non plus le vaccin contre la grippe car l’amélioration de la dépendance aux anticorps (ADE) sera aggravée par le vaccin contre la grippe. »

Source: usawatchdog.com

Source : BusinessBourse

Lire aussi :

MirastNews – PLANDÉMIE VAIDS: La véritable pandémie causée par les vaccins Covid bio-armés + Une étude d’innocuité incriminante du vaccin de de Pfizer révèle un taux de mortalité de 1 sur 17

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.