Disparus d’Orvault. Dans le Finistère, une journée de recherche

70 gendarmes ont été déployés ce mercredi pour quadriller le lieu où ont été retrouvés les affaires de la fille de la famille Troadec.

70 gendarmes ont été déployés ce mercredi pour quadriller le lieu où ont été retrouvés les affaires de la fille de la famille Troadec. | Thierry CREUX – Ouest-France

L’enquête sur la disparition de la famille Troadec à Orvault, près de Nantes, prend un nouveau tour. Un pantalon et la carte vitale de la fille ont été retrouvés mercredi matin dans le bois de Coat-Mez à Dirinon, dans le Finistère.

L’information a été lancée par Le Parisien, et nous a été confirmée de source proche de l’enquête. Ce mercredi matin, une joggeuse a découvert le pantalon et la carte vitale de Charlotte Troadec, la fille de la famille disparue d’Orvault.

Intriguée, la joggeuse a prévenu les gendarmes qui ont placé le pantalon et la carte vitale sous scellés. « La cellule d’identification criminelle de la gendarmerie du Finistère est sur place pour procéder à un gel des lieux », a précisé une source proche de l’enquête.

Dirinon est situé à plus de 275 km d’Orvault, où résidait la famille Troadec. Les parents, leur fils et leur fille ont disparu depuis 13 jours. Deux femmes, âgées d’une quarantaine d’années, faisant partie de la famille Troadec sont arrivées sur place, vers 16 h 30, où elles se sont entretenues avec un officier de police judiciaire.

 

Les investigations se poursuivaient mercredi dans la maison de la famille Troadec à Orvault, mais c'est à Dirinon que l'affaire à rebondi.
Les investigations se poursuivaient mercredi dans la maison de la famille Troadec à Orvault, mais c’est à Dirinon que l’affaire à rebondi. | Franck Dubray – Ouest-France

70 gendarmes déployés

Cette découverte, qui a été faite au niveau du bois de Coat-Mez, sur la commune de Dirinon, à quelques centaines de mètres du collège de Coat-Mez de Daoulas et en bordure de la voie express Nantes-Brest, intervient alors que les enquêteurs n’ont toujours pas trouvé de traces du sang de Charlotte Troadec dans la maison familiale : « A ce stade, nous avons des traces de sang des parents et du fils, mais pas de la fille », avait indiqué le procureur de la République.

 

Un important dispositif de gendarmerie et de police a été mis en place pour les fouilles et sécuriser la zone.
Un important dispositif de gendarmerie et de police a été mis en place pour les fouilles et sécuriser la zone. | Thierry CREUX – Ouest-France

 

Depuis 16 h, l’hélicoptère de la sécurité civile tourne au-dessus de la zone où ont été retrouvés, selon nos sources, dans un fossé le pantalon et la carte vitale de la jeune fille. À noter qu’un point d’eau se trouve à proximité de l’endroit.

70 gendarmes, en renfort de la police judiciaire de Nantes en charge de l’enquête, ont été déployés dans un dispositif qui a duré de la fin de matinée à 20 h. Ils ont quadrillé les alentours de la découverte et poursuivi leurs efforts le long de l’axe Nantes-Brest pour rechercher le véhicule manquant du fils de la famille Troadec. Un chien, faisant partie de la compagnie cynophile d’Angers, est attendu dans la soirée. Les recherches prendront ensuite fin pour la journée, selon le commandant du groupement de gendarmerie du Finistère Richard Pégourié.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.