Disparition de Delphine Jubillar : la mère de Cédric accuse son fils avant de se rétracter

eudi 16 septembre, la mère de Cédric Jubillar, Nadine F., a contacté l’émission de voyance de 100% Radio. Elle affirme, dans une interview enregistrée, être persuadée de la culpabilité de son fils. Des propos chocs, qu’elle a ensuite en partie reformulés.

Jeudi 16 septembre, dans leur émission de voyance, nos confrères de 100% Radio ont reçu un coup de fil des plus étranges. Nadine F., mère de Cédric Jubillar accusé du meurtre de son épouse Delphine, est au bout de la ligne. Elle affirme, sans filtre, dans une interview enregistrée, être persuadée de la culpabilité de son fils. Et ce notamment depuis sa garde à vue le 18 juin dernier, où les enquêteurs lui auraient présenté certains éléments. Elle dit à l’animateur “penser” son fils coupable.  “Avant la garde à vue au mois de juin, j’étais persuadée de l’innocence de mon fils, après la garde à vue et tout ce que m’ont montré les gendarmes, je suis malheureusement persuadée de la culpabilité de mon fils.” Elle poursuit au micro de nos confrères. “En tant que maman je vis très mal cette situation”,  “j’aimerais savoir où est le corps de ma belle-fille pour qu’on puisse lui offrir une sépulture décente”.

Une entrevue organisée pour éclaircir ces propos

Des propos qui appellent à la vigilance et qui poussent donc nos confrères de 100% Radio à aller plus en avant. À savoir rappeler l’avocate de Nadine F., Me Jessica Chefaroudi, et d’organiser une entrevue, pour éclaircir ces propos pour le moins confus. Cette rencontre s’est tenue mardi 21 septembre. Cette fois, la mère de Cédric Jubillar s’est montrée moins affirmative. “Je laisse le soin à la justice de faire son métier”, “je sais ce que j’ai dit mais quand j’ai parlé à votre collègue (le voyant de l’émission, NDLR), c’était dans le fait d’une relation (elle hésite) une discussion… pas intime mais privée. Je me suis un peu calmée et je suis dans la retenue sur mes propos” lâche la mère de Cédric. Elle aurait contacté cette voyance “comme une bouteille à la mer” cherchant  “à connaître la vérité”,  “je voulais savoir où est ma belle-fille” car à ce stade “je ne pourrai pas dire à mon petit-fils ou ma petite-fille où se trouve leur maman… “

Qu’est-ce qui pourrait donc expliquer ce revirement ? Ce premier témoignage, livré sans filtre, avait tout lieu de venir alourdir le dossier d’accusation, alors que la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar vient tout juste d’être rejetée par la cour d’appel de Toulouse.

Nadine F. affirme en revanche ne plus avoir le moindre contact avec son fils depuis son incarcération le 20 juin dernier. Elle explique qu’à présent, seul son rôle de grand-mère a de l’importance.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *